Hauts-de-France

Région

Hauts-de-France

9 instituts Carnot sont implantés dans les Hauts-de-France.
Ces instituts sont un acteur majeur de la démarche "industrie du futur", de la mécanique à l'agroalimentaire en passant par les matériaux ; ils développent notamment des partenariats de recherche avec les entreprises du secteur des transports (automobile, ferroviaire...).
Les Carnot des Hauts-de-France sont également présents sur les thématiques environnementales et énergétiques, appliquées tant au génie civil qu'à la production industrielle, et dans la recherche appliquée sur l'adaptation au changement climatique.
Un autre ensemble de compétences concerne le numérique, avec des applications dans l'industrie et les services.
Enfin, la R&D des Carnot régionaux dans les sciences de la vie porte sur les neurosciences, la nutrition et le cancer (leucémie).

Exemples de partenariat avec des entreprises de la Région

Malengé Packaging produit des emballages souples répondant aux exigences de recyclabilité qui s’imposent aux industriels de l’agroalimentaire.

Partenariat Carnot PolyNat - Malengé Packaging

Désormais, les denrées sèches sont protégées de la lumière, de l’oxygène et de l’humidité par un contenant papier issu de fibres vierges, très léger, totalement recyclable élaboré en partenariat avec le CTP (Carnot PolyNat).

Fermer
Partenariat Carnot PolyNat - Malengé Packaging

Malengé Packaging produit des emballages souples répondant aux exigences de recyclabilité qui s’imposent aux industriels de l’agroalimentaire.

Désormais, les denrées sèches sont protégées de la lumière, de l’oxygène et de l’humidité par un contenant papier issu de fibres vierges, très léger, totalement recyclable élaboré en partenariat avec le CTP (Carnot PolyNat).

L'innovation

L’emballage est désigné comme une cause majeure de pollution en raison de la difficulté à trier et recycler correctement un produit complexe, mixant des matériaux aux cycles de vie très différents. La REP oblige les producteurs à permettre un traitement des déchets réducteur des impacts sur l’environnement. La solution commercialisée par Malengé Packaging s’appuie sur une base mono-matériau papier avec des propriétés barrière conférées par procédés d’impression fonctionnelle. L’optimisation du scellage et du traitement de surface conduisent à un allègement de l’ordre de 15% à 40% du poids comparé à l’équivalent avec couche plastique ou aluminium. Il en résulte un contenant compatible avec la chaîne de recyclage du papier tout en assurant une parfaite protection des produits. Globalement, la réduction du bilan carbone peut atteindre jusqu’à 60% par rapport aux solutions courantes.

Image1.png

Le besoin

Malengé Packaging est une entreprise centenaire implantée en région Hauts de France, spécialiste de l’impression offset. Depuis 2000, elle a mis à profit son expertise pour aborder le marché naissant des emballages souples. Devenue une référence, notamment pour les produits bio, le café ou les semences, l’entreprise a investi dans la recherche d’une solution qui permette à tout industriel de respecter ses engagements environnementaux en matière d’emballage. La PME veut développer une offre d’emballages souples exploitant des procédés et matériaux de la filière papetière. Son projet est un papier barrière 100% recyclable dont tous les composants doivent être optimisés pour respecter les enjeux d’économie de matière et de réduction du poids. C’est dans le cadre d’un laboratoire Commun (ANR-LAB3P) entre Malengé Packaging et le Centre Technique du Papier que les deux partenaires de longue date ont concrétisé le projet en développant la gamme Cycle Pack reposant sur un matériau reconnu recyclable par le CEREC. Initié en 2016, le laboratoire Commun a permis la commercialisation dès 2018 d’un produit conforme aux besoins d’un premier client. Totalement adapté aux circuits de collecte et recyclage, le Cycle Pack a valu à Malengé de recevoir le Grand Prix Innovation du Circular Challenge de Citeo.

Le partenariat

L’institut Carnot PolyNat est dédié à la création de nouveaux matériaux et systèmes fonctionnels biosourcés. Dans ce cadre, le CTP explore toutes les voies d’innovation liées à l’exploitation durable des ressources de la filière papier. Il travaille à l’abandon des dispositifs multi-matériaux à base d’aluminium et polyéthylène, responsables d’un important gaspillage de matières. L’apport du CTP a été déterminant pour sélectionner les composants barrières écologiques et pour utiliser l’impression fonctionnelle apportant les propriétés barrière par dépôt en quantité optimale et sur les seules zones concernées. Sa parfaite maîtrise dans ces domaines a permis, dans un premier temps, de proposer un papier imprimable et thermoscellable, compatible avec les machines standard, léger et 100% recyclable. La première application a été le stockage d’un flan en poudre parfaitement isolé de la lumière, de la vapeur d’eau et des graisses. Le partenariat se poursuit avec l’implication de l’ensemble des équipes de Malengé. L’entreprise va ainsi élargir sa gamme et proposer une large palette de propriétés barrières à ses clients. La demande croissante oblige déjà Malengé à augmenter sa capacité de production et renforcer son effectif.

Malengé Packaging produit des emballages souples répondant aux exigences de recyclabilité qui s’imposent aux industriels de l’agroalimentaire.
Partenariat Carnot PolyNat - Malengé Packaging

Repenser la chaussure de sport pour un pied en pleine croissance, un défi relevé par Decathlon et ARTS

Partenariat Carnot ARTS - Decathlon

Ensemble, ils ont pu réduire les blessures des jeunes joueurs de tennis sans nuire aux performances grâce à une chaussure adaptée.

Fermer
Partenariat Carnot ARTS - Decathlon

Repenser la chaussure de sport pour un pied en pleine croissance, un défi relevé par Decathlon et ARTS

Ensemble, ils ont pu réduire les blessures des jeunes joueurs de tennis sans nuire aux performances grâce à une chaussure adaptée.

L'innovation

Depuis 40 ans, les équipes R&D de Decathlon remettent en cause des idées reçues pour créer des produits dont l’exclusivité leur garantit un succès commercial. Sur la base des observations de son laboratoire SportsLab, Decathlon innove avec la « chaussure de tennis » pour enfant. A l’opposé de la concurrence, qui considère la chaussure d’enfant comme une réduction de la chaussure d’adulte, Decathlon a conçu une chaussure de tennis adaptée aux pieds en croissance. En partenariat avec le LAMIH du Carnot ARTS et l’ISM (Institut des Sciences du Mouvement, Univ. Aix Marseille) du Carnot STAR, Decathlon a suivi 30 jeunes joueurs de tennis pendant une saison sportive complète. Grâce à la mesure régulière de leurs comportements avec les chaussures, notamment de leurs caractéristiques d’impacts au sol, la chaussure idéale a pu être déterminée.

Decathlon.jpg

Le besoin

Decathlon s’est construit sur sa capacité à se différencier de la concurrence par l’innovation, et l’ambition de permettre au plus grand nombre une pratique des sports en toute sécurité. Les équipes R&D s’appuient sur des partenariats pour compléter leurs propres études par des apports scientifiques de haut niveau et accélérer la concrétisation des projets. C’est sur la base d’une thèse CIFRE que Decathlon a pu étudier et modéliser des gestuelles individuelles et multiplier les modélisations jusqu’au prototypage. Les mesures effectuées sur les jeunes pratiquants permettent de vérifier le respect des contraintes physiologiques et le confort de l’utilisateur sans réduction de la performance. Cette avancée technologique permet à Decathlon de viser un marché en hausse malgré une concurrence forte et de conforter sa position d’enseigne préférée des français devant Amazon. En France, le tennis est le premier sport individuel avec plus de 524 000 licenciés qui ont 18 ans ou moins*.

 

* Source FFT http://www.fft.fr/fft/missions/quelques-chiffres

Le partenariat

Le LAMIH (Laboratoire d’Automatique, de Mécanique et d’informatique Industrielles et Humaines – UMR CNRS 8201) est un laboratoire du Carnot ARTS dont l’objet est d’étudier la relation entre l’humain et les systèmes. Il est compétent en matière d’interactions et agents, capable entre autres choses d’analyser, modéliser et simuler des mouvements humains. Le LAMIH a mis à disposition de Decathlon une expertise reconnue en traitement des données d’analyse de mouvements en cinématique et dynamique. Les observations physiologiques n’ont pas été moyennées selon une pratique courante mais, au contraire, tous les cas spécifiques ont été étudiés pour élargir les classes de sujets.
Installé au sein de l’université de Valenciennes, proche géographiquement des équipes SportsLab de Decathlon, le LAMIH a su apporter les ressources essentielles au service de la stratégie d’innovation du groupe. Decathlon opère à l’échelle mondiale et affiche 11% de croissance de son CA en 2017 pour 80 000 collaborateurs.

 

Photo - Source Decathlon SportsLab

Repenser la chaussure de sport pour un pied en pleine croissance, un défi relevé par Decathlon et ARTS
Partenariat Carnot ARTS - Decathlon

Praeclare enim Plato: Beatum, cui etiam in senectute contigerit, ut sapientiam verasque opiniones assequi possit. Quod idem cum vestri faciant, non satis magnam tribuunt inventoribus gratiam.


Les régions

Auvergne-Rhône-Alpes
Bourgogne-Franche-Comté
Bretagne
Centre-Val de Loire
Grand Est
Hauts-de-France
Île-de-France
Normandie
Nouvelle-Aquitaine
Occitanie
Pays de la Loire
Région Sud
Une présence sur tout le territoire

Les instituts de la région