Carnot Cognition

L’Institut Cognition offre un guichet unique en recherche bilatérale en cognition pour proposer des solutions d’innovations compétitives pour les entreprises dans une approche multidisciplinaire. Les technologies cognitives augmentent la valeur ajoutée des produits et services dans un contexte d’usage de plus en personnalisé : prise en compte de l’usager, de son environnement et des modes d’interaction qui sont en jeu. Elles intègrent les facteurs qui résultent des  connaissances sur les fonctions cognitives et les comportements humains :

ÉMOTION – PERCEPTION – ATTENTION – MÉMOIRE – DÉCISION – RAISONNEMENT – LANGAGE – VISION – STRESS – DÉVELOPPEMENT – AUDITION – TOUCHER

Secteurs économiques

Usages numériques et média / Services
Systèmes énergétiques
Technologies pour la santé
Outils logiciels

Et aussi

Aéronautique Spatial
Automobile et mobilité
Ferroviaire

Présentation

Faites entrer l’humain dans vos technologies pour augmenter le potentiel d’innovation de votre entreprise
Les technologies cognitives augmentent la valeur ajoutée des produits et services dans un contexte d’utilisation de plus en adaptatif : prise en compte de l’individu utilisateur, de son environnement et des modes d’interaction qui sont en jeu. Les technologies cognitives intègrent dès leur conception, les facteurs issus des connaissances sur les fonctions cognitives et les comportements humains :
ÉMOTION – PERCEPTION – ATTENTION – MÉMOIRE – DÉCISION – RAISONNEMENT – LANGAGE – VISION – STRESS – DÉVELOPPEMENT – AUDITION – TOUCHER.

Les 4 grands axes d’activités de R&D

  • Les technologies d’augmentation cognitive : Augmenter les capacités cognitives (amélioration, assistance, remédiation, suppléance) par des approches pluridisciplinaires intégratives (psychophysique, neurophysiologie, imagerie, modèles computationnels, réalités virtuelles).
  • Les évaluations comportementales cognitives : Utiliser les méthodes et les outils des neurosciences, de la psychologie et de l'ergonomie pour évaluer les systèmes et dispositifs et en caractériser l’acceptabilité et les usages (interaction naturelle, RV/RA, design et création, IHM, ICM, post-wimp pour l’IHM, état cognitif de l’utilisateur...).
  • La cognition collective : Étudier les interactions naturelles et artificielles dans différents contextes (émotionnels, culturels...) afin de comprendre les processus sous-jacents (cognition sociale, régulation émotionnelle en contexte individuel et social, stéréotypes, interactions humain-humain/animal/agents virtuels/robots).
  • Cognition & langage : Prendre en compte des processus cognitifs langagiers dans les systèmes de traitement automatique du langage (parole, langage et langues, apprentissage, multimodalité, gestualité, multilinguisme, traduction assistée, affects, identification de la langue et du locuteur, agents conversationnels).

L’Intelligence Artificielle, couplée à l’Intelligence Naturelle, est transverse à ces 4 grands axes de R&D.

Marchés adressés

  • IT, média et télécommunications
  • Santé, e-santé et autonomie
  • Loisirs & sports, éducation et formation, e-commerce, domotique
  • Transports

Les principaux équipements ou plateformes 

  • Plateforme de conception et de tests d’interfaces hommes machines innovantes et RV-RA
  • Plateforme de physiologie cognitive pour le monitoring de l’humain
  • Plateforme d’étude des usages des systèmes interactifs en envionnements spécifiques et intelligents
  • Plateforme de simulations de scénarios de cognition sociale et collective
  • Plateforme d’études des systèmes neur-inspires et augmentés

Le périmètre de l’Institut Cognition et ses établissements de tutelles 

Ses unités de recherche : IJN, LSCP, LSP, CHArt, EnsadLab, Centre BORELLI, LaPEA, COSTECH, LIMSI, SCALab, LEAD, GipsaLab, LIG, LPNC, LIA, LPC, LPL, LNC, IMS, IRIT, CRCA, CeRCA