Grand Est

Région

Grand Est

Exemples de partenariat avec des entreprises de la Région

Une start-up lance l’exploration et la production d’hélium en Europe

Partenariat Extra&Co / Carnot ICÉEL - 45-8 Energy

L’hélium est un gaz indispensable à l’industrie en électronique, aéronautique … ainsi que dans le médical. Mais ce gaz n’est pas produit en Europe et son prix a été multiplié par 3 en moins de 5 ans. 45-8 Energy a pour ambition d’explorer et produire localement et de manière éco-responsable l’hélium naturellement disponible.

Fermer
Partenariat Extra&Co / Carnot ICÉEL - 45-8 Energy

Une start-up lance l’exploration et la production d’hélium en Europe

L’hélium est un gaz indispensable à l’industrie en électronique, aéronautique … ainsi que dans le médical. Mais ce gaz n’est pas produit en Europe et son prix a été multiplié par 3 en moins de 5 ans. 45-8 Energy a pour ambition d’explorer et produire localement et de manière éco-responsable l’hélium naturellement disponible.

L'innovation

L’hélium est un gaz très volatil qui diffuse facilement dans les formations géologiques pour rejoindre l’atmosphère. La start-up 45-8 Energy met en œuvre une nouvelle méthode d’exploration dont une des composantes est la mesure du flux de gaz dans la durée avec des capteurs spécifiques. Elle a eu l’idée de pister le gaz en surface pour détecter la présence en profondeur de réservoirs naturels où l’hélium est piégé. Pour accélérer ainsi l’exploration, il faut non seulement identifier le gaz mais aussi pouvoir en caractériser l’émission (concentration, évolution sur la durée et en fonction des conditions ambiantes) et disposer en temps réel de ces informations qui servent à confirmer ou infirmer l’intérêt d’un site pour l’exploitation. Pour cela, un capteur fiable, robuste, testé et caractérisé en conditions réelles est indispensable.
L’entreprise répond ainsi à un fort enjeu en matière de souveraineté industrielle avec l’exploitation d’un hélium natif, au bilan carbone fortement réduit, au point d’être le premier projet sous-sol labélisé GreenTech Verte par le Ministère de la Transition Ecologique, et disponible rapidement sur le territoire européen.

45-8.jpg

Le besoin

45-8 Energy s’implante près de Metz en 2017 et prend comme emblème la latitude et la longitude de la zone d’Europe de l'Ouest à prospecter pour les ressources en hélium et hydrogène naturels. Le benchmark des capteurs du marché s’étant avéré infructueux, elle a souhaité développer un capteur spécifique. Après un premier contact au cours des « Geoenergy days » à Pau avec Extra&Co, un groupement d’instituts Carnot qui s’est structuré pour faciliter l’accès des PME aux compétences R&D dans le domaine de l’extraction de matières premières, l’entreprise a eu un entretien approfondi avec le chargé d’affaires Nord-Est. Elle a apprécié l’écoute et la capacité à comprendre la problématique exposée de la personne rencontrée qui l’a mise très rapidement en relation avec le laboratoire GeoRessources du Carnot ICÉEL. Celui-ci va éprouver, tester le capteur dans des conditions représentatives de la réalité (température, pression, humidité, composition des mélanges gazeux), en utilisant sa plateforme d’expérimentation hydrothermale.

Le partenariat

L’Institut Carnot ICÉEL a pour ambition de répondre aux enjeux sociétaux liés à l’énergie et à l’environnement. Il soutient l’émergence d’un traitement plus vertueux des ressources naturelles. C’est dans ce cadre que s’inscrit la collaboration avec 45-8 Energy pour développer de nouveaux capteurs notamment pour analyser l’hélium et l’hydrogène natifs. L’objectif est de faire des mesures à distance 20 fois par jour sans intervention humaine.
Compte tenu des verrous à lever une relation sur le long terme a vu le jour. L’entreprise a lancé de nouvelles études avec le laboratoire GeoRessources (1 thèse, 1 post-doctorat) et d’autres composantes du Carnot ICÉEL comme le LRGP (Laboratoire Réactions et Génie des Procédés) pour la séparation des gaz.  
L’entreprise a mené une première étude dans la Nièvre après une demande de permis exclusif de recherche dit « Fonts-Bouillants » pour l’hélium, le gaz carbonique et les gaz connexes. Grâce aux perspectives ouvertes par ce partenariat réussi, 45-8 Energy a pu conclure une levée de fonds qui garantit son développement.
 

Une start-up lance l’exploration et la production d’hélium en Europe
Partenariat Extra&Co / Carnot ICÉEL - 45-8 Energy

Lebronze alloys investit le domaine de la santé avec un alliage de cuivre performant

Partenariat Carnot MICA - Lebronze alloys

L’entreprise commercialise la gamme Steriall dont les propriétés bactéricides ont pu être démontrées et quantifiées scientifiquement par les équipes du Carnot MICA.

Fermer
Partenariat Carnot MICA - Lebronze alloys

Lebronze alloys investit le domaine de la santé avec un alliage de cuivre performant

L’entreprise commercialise la gamme Steriall dont les propriétés bactéricides ont pu être démontrées et quantifiées scientifiquement par les équipes du Carnot MICA.

L'innovation

Lebronze alloys exploite de longue date le cuivre, reconnu pour ne pas faciliter la propagation des micro-organismes et notamment des bactéries pathogènes. Toutefois, pour pouvoir prétendre à une réelle activité en termes de salubrité et protection sanitaire auprès des institutions comme du grand public, il est primordial d’étayer les assertions par des données quantitatives obtenues avec rigueur et méthodes scientifiques. Les équipes de recherche ont voulu évaluer au plus près le bénéfice réel d’équipements de portes, poignées, barres de maintien, rampes, plaques de poussées dans des environnements à forte contrainte sanitaire : hôpitaux, EHPAD, etc. Alors que l'inox, largement employé en poignées de porte est quasiment inerte, l'alliage Steriall, conçu en France est d’une efficacité impressionnante. Il a démontré sa capacité à réduire les risques d'infection par contact.

copyright photo : Steriall

Lebronzealloys_web.jpg

Le besoin

Lebronze alloys, acteur majeur de la métallurgie, connaît une forte croissance et investit plusieurs millions d’euros chaque année en R&D. Il commercialise dès 2012, la gamme Steriall déjà labellisée Cu+. Cependant, le laboratoire a exploré objectivement les qualités antibactériennes de l’alliage Lebronze alloys pour disposer d’éléments probants de l’action du cuivre sur les facteurs pathogènes. A l’issue d’une première étude positive avec l’institut Carnot MICA en 2014, l’ETI a renouvelé son partenariat pour mesurer l’impact des produits en situation réelle d’usage. MICA a proposé un protocole d’évaluation en deux temps, in vitro puis in situ. Les compétences en microbiologie du laboratoire BIOS (Biomatériaux et Inflammation en Site Osseux) ont ainsi permis d’apporter les éléments attendus par les équipes du fondeur-transformateur marnais. Lebronze alloys affirme ainsi son ambition de valoriser les bienfaits de ses alliages naturels de cuivre pour la santé.

Le partenariat

L’institut Carnot MICA soutient l’innovation par ses travaux sur les matériaux fonctionnels dans les secteurs de la santé, du bâtiment et des transports. Il regroupe 9 laboratoires de recherche et 8 centres de ressources technologiques de la région Grand Est. Le BIOS a d’abord déterminé le délai nécessaire à la destruction d’un agent pathogène au contact de divers alliages de cuivre. Puis les chercheurs ont comparé dans 5 EHPAD les populations microbiennes présentes sur plusieurs types de poignées. L’étude apporte la preuve que 90% des bactéries ne survivent pas à un simple contact alors qu’elles peuvent persister plusieurs mois sur d’autres supports.
La méthodologie des prélèvements a permis à Lebronze alloys non seulement de faire progresser la lutte anti-microbienne mais aussi de travailler avec l’AFNOR un projet de norme sur la mesure du pouvoir antimicrobien d’une surface non poreuse. Les équipes envisagent de poursuivre leur collaboration sur la prévention des risques sanitaires.

Lebronze alloys investit le domaine de la santé avec un alliage de cuivre performant
Partenariat Carnot MICA - Lebronze alloys

Deux instituts Carnot collaborent à l'autonomie énergétique de volets roulants pour tous.

Partenariat instituts Carnot Energies du futur et Leti - Bubendorff

Bubendorff commercialise des volets roulants qui peuvent fonctionner sans énergie d'appoint et même en exposition nord !

Fermer
Partenariat instituts Carnot Energies du futur et Leti - Bubendorff

Deux instituts Carnot collaborent à l'autonomie énergétique de volets roulants pour tous.

Bubendorff commercialise des volets roulants qui peuvent fonctionner sans énergie d'appoint et même en exposition nord !

L'innovation

Le modèle ID2 Autonome est un ensemble volet, batterie et télécommande particulièrement économe en consommation d'énergie 100% solaire. Pour garantir l'efficacité du dispositif y compris en cas de faible ensoleillement, il a fallu recenser et optimiser toutes les dépenses énergétiques (mode veille, échanges radio avec la télécommande, motorisation du volet, etc.). Le choix d'une batterie adaptée a été déterminant pour respecter l'engagement du constructeur français sur sa garantie de 7 ans. Les volets autonomes sont commercialisés depuis 2012 et contribuent à maintenir la société à sa position de numéro un français.

Photo_Lettre_I_© Bubendorff.jpg

Le besoin

La PME familiale alsacienne Bubendorff est spécialisée depuis 1959 dans le volet roulant. En recherche permanente d'amélioration, le fabricant investit en recherche, maîtrise toute sa chaîne de production et apporte des solutions pour réduire l'empreinte écologique de chacun de ses clients. C'est à ce titre que l'entreprise a sollicité un partenariat avec le Liten - composante de l'Institut Carnot Energies du futur - afin de proposer des volets totalement autonomes en énergie solaire, utilisables aussi bien en neuf qu'en rénovation et efficaces quelle que soit l'exposition lumineuse. Ces exigences requièrent une forte optimisation du bilan énergétique du système.

Le partenariat

L'institut Carnot Energies du futur spécialisé sur les recherches en énergies, a déterminé quelles batteries hautes performances pouvaient répondre aux contraintes d'un cycle de charge/décharge optimisé. L'institut Carnot CEA LETI a réduit la consommation d'énergie avec des gains très importants, en particulier en divisant par 100 la consommation de la communication radio par rapport aux générations précédentes. Cette collaboration avec Bubendorff a permis la mise sur le marché d'une gamme complète de volets roulants durables dont l'efficacité en matière d'économie d'énergie est encore renforcée lorsqu'ils sont pilotés automatiquement en fonction du rapport ensoleillement/température.

Deux instituts Carnot collaborent à l'autonomie énergétique de volets roulants pour tous.
Partenariat instituts Carnot Energies du futur et Leti - Bubendorff

La robotique collaborative au cœur d'une stratégie gagnante

Partenariat institut Carnot ARTS - Kuka

Carnot ARTS accompagne Thyssenkrupp Presta France dans une évolution majeure de son outil de production garant de sa pérennité.

Fermer
Partenariat institut Carnot ARTS - Kuka

La robotique collaborative au cœur d'une stratégie gagnante

Carnot ARTS accompagne Thyssenkrupp Presta France dans une évolution majeure de son outil de production garant de sa pérennité.

L'innovation

L'homme et le robot peuvent exécuter des tâches ultrasensibles en étroite collaboration et ainsi apporter à la fois productivité et agilité aux équipes de production. L'intégration du robot collaboratif de Kuka, LBR iiwa au sein d'unités déjà très automatisées chez cet équipementier innove à la fois par le haut niveau de technologies mises en œuvre mais aussi par son apport en terme de confort sur le poste de travail, création de nouvelles architectures matérielles, simplification des processus. Au delà du choix d'une machine, l'innovation réside dans la démarche de définition d'une stratégie industrielle 4.0 élaborée et validée sur la base de multiples scénarios et en s'assurant de l'adhésion des opérateurs.

Photo_Lettre_H_© KUKA.jpg

Le besoin

Thyssenkrupp Presta France, emploie environ 1200 personnes sur un site fortement automatisé (à Florange et Fameck) et assure le montage de colonnes de direction depuis 2001, et d'EPS (Electric Power Steering) depuis 2011. Plébiscitée par les principales marques automobiles, elle livre en flux tendu des  éléments de sécurité qui équipent 1 voiture sur 7 dans le monde. Afin d'assurer et renforcer sa position sur le marché mondial, faire évoluer l'outil de production ne suffit pas. Il faut sélectionner, éprouver les solutions et s'assurer que les équipes en auront une maîtrise parfaite. Cette démarche ambitieuse n'a pu se réaliser qu'avec l'apport de ressources externes respectueuses des valeurs de l'entreprise et porteuses d'une vision à long terme.

Le partenariat

L'institut Carnot ARTS fort de ses 20 laboratoires de recherche répartis sur 15 sites dans 9 régions, est en capacité d'assurer une forte réactivité aux demandes industrielles et d'apporter une expertise scientifique à même de lever les verrous technologiques. Pour Thyssenkrupp, l'institut a développé une cellule robotisée collaborative robuste pour évaluer la capacité du robot à réaliser des opérations spécifiques d'assemblage de crémaillères dans différentes configurations et pour différents types de corps. Grâce à une vision globale, l'institut Carnot ARTS a donné l'impulsion et soutenu Thyssenkrupp Presta France dans sa démarche Industrie 4.0 exemplaire dans la région, avec un fort impact métier notamment en favorisant la création de mastère spécialisé en robotique collaborative (Colrobot) à Lille.

La robotique collaborative au cœur d'une stratégie gagnante
Partenariat institut Carnot ARTS - Kuka

Les régions

Auvergne-Rhône-Alpes
Bourgogne-Franche-Comté
Bretagne
Centre-Val de Loire
Grand Est
Hauts-de-France
Île-de-France
Normandie
Nouvelle-Aquitaine
Occitanie
Pays de la Loire
Région Sud
Une présence sur tout le territoire

Les instituts de la région