Actualités

04 2020

Vers le nettoyage des surfaces transparentes par ondes acoustiques grâce au Carnot CEA LETI

Des ondes acoustiques émises par des actionneurs piézoélectriques peuvent débarrasser une surface transparente des gouttelettes d'eau, taches de gras et salissures diverses. Une piste étudiée par le Carnot CEA LETI avec Innovasonic, une start-up de la Silicon Valley.

04 2020

COVID-19 : Le réseau Carnot pleinement mobilisé ! Illustrations #2

Les Carnot, réseau de structures de recherche publique et acteur central de l’innovation pour les entreprises, continuent de se mobiliser quotidiennement en développant des solutions concrètes en un temps record pour endiguer l’épidémie mondiale du COVID-19 et préparer la sortie de crise sanitaire avec des réponses pour demain. 

Deuxième illustration sur cinq contributions Carnot pour les malades et le personnel soignant.

04 2020

Une tétine instrumentée capable de mesurer la lubrification en bouche et les phénomènes d’astringence grâce un projet inter-Carnot

Une sucette instrumentée in vivo (tétine bébé) capable de mesurer la lubrification en bouche et les phénomènes d’astringence vient d’être développée dans le cadre d'un partenariat de recherche inter Carnot Ingénierie@Lyon (LTDS) et Qualiment (CSGA) et l’Institut Paul Bocuse Research Center. 

04 2020

M-CUBE soutenu par le Carnot STAR, poursuit son développement avec le lancement du projet européen M-ONE

Le Carnot STAR soutient depuis sa genèse le projet H2020 M-CUBE « Antenne MetaMateriaux pour l'IRM à Ultra-Haut Champ » (coordonné depuis 2017 par Aix-Marseille Université (tutelle du Carnot STAR) et dirigé par l’Institut Fresnel, le Centre de Résonance Magnétique Biologique et Médicale (composantes du Carnot STAR), la société Multiwave, le CEA NeuroSpin et l’Université Catholique de Louvain), un projet qui va pouvoir continuer à repousser les limites de l’IRM ultra haut-champ du cerveau grâce au projet M-ONE.

04 2020

Les Carnot se mobilisent face à l'épidémie. Illustrations #1

À l’heure où tous les continents sont désormais touchés par le SARS-COV-2, la recherche publique française se mobilise pour trouver des solutions. Les Carnot, réseau de 39 structures de recherche publique, s’organisent depuis plusieurs semaines pour participer à l’effort collectif et aider à endiguer cette pandémie. Première illustration sur cinq contributions Carnot pour les malades, le personnel soignant, les EHPAD et la prévention de la propagation de l’épidémie.

03 2020

Pas d'eau dans le gaz grâce au Carnot ICEEL

Le partenariat entre l’institut Carnot ICÉEL, la plateforme technologique « Spectrométries Moléculaires » et la PME Solexperts a permis à la société d’enrichir son catalogue en proposant la mesure de la pression partielle de gaz à l’équilibre avec l’eau des formations en forages.

03 2020

Projet de développement d’un vaccin contre le SRAS-CoV-2 porté par l'institut Pasteur labellisé Carnot financé par le CEPI

L'Institut Pasteur labellisé Carnot porte le projet de développement d’un vaccin contre le SRAS-CoV-2 émergent financé par le CEPI (Coalition for Epidemic Preparedness Innovations) à hauteur de 4,3 millions d’€ dans le cadre d’un consortium avec Themis et l’université de Pittsburgh / Center for Vaccine Research (CVR). Ce projet est fondé sur l’utilisation du vaccin contre la rougeole comme vecteur de ce candidat vaccin.

03 2020

Partenariat Carnot AP-HP et Sanofi pour accélérer le lancement d’essais cliniques sur le Covid-19.

L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris labellisé Carnot et Sanofi unissent leurs efforts pour accélérer la recherche clinique dans la lutte contre l’épidémie COVID-19 en France.

03 2020

Nouvelles méthodes de tests de molécules pour élaborer des médicaments grâce au Carnot MICA

Lorsqu’une biomolécule impliquée dans le développement d’une pathologie connue est identifiée, l’industrie pharmaceutique effectue des batteries de tests pour trouver une molécule chimique qui pourra la soigner/neutraliser. Parmi ces tests, le « criblage » à haut débit consiste à étudier l’interaction entre la biomolécule responsable et des millions de molécules chimiques répertoriées dans une « chimiothèque », pour détecter celles d’entre elles qui pourraient être candidates dans l’élaboration d’un nouveau médicament. 

Alors que cette technique de tests est aujourd’hui validée et largement utilisée dans l’industrie pharmaceutique, les chercheurs de l’IPCMS, composante du Carnot MICA, ont réussi à mettre en œuvre une autre méthode, plus fiable. Plutôt que de mesurer l’intensité de fluorescence, ils ont choisi de mesurer la durée de vie de la fluorescence. L’intérêt principal de cette méthode est qu’elle lève le problème de l’incertitude de la concentration dans la solution.

Pages