Une innovation unique au monde grâce au Carnot ARTS et PROTEOR

09 2019
Les Carnot et les entreprises

SPCM, première solution prothétique développée par le Carnot ARTS, l’INI-CERAH et la société PROTEOR, est constituée d’un ensemble genou-cheville-pied contrôlé par microprocesseur. Cette innovation technologique permet à l’utilisateur d’avoir un contrôle de la résistance des articulations, et accroît la sécurité de la marche par rapport aux solutions traditionnelles. Ce qui lui a permis de recevoir le prix de l’innovation au Forum de l’innovation et de la défense par la ministre des armées.

UNE COLLABORATION HISTORIQUE

Depuis plus de 15 ans, le Carnot ARTS - Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak collabore avec la société PROTEOR, le leader français de l’orthopédie externe, pour porter plus loin la recherche et le développement d’appareillages orthopédiques sur mesure, une thématique importante au sein de l’Institut. L’objectif est de faire évoluer et réduire les limites des composantes prothétiques par l'innovation. 

« Travailler avec l’IBHGC est un véritable atout pour le développement de nos produits innovants. Le handicap étant devenue une thématique importante au sein de l’Institut, nous bénéficions de son expertise de pointe en biomécanique, modélisation et analyse des mouvements. » Nicolas Piponniau - Chef de Projet SPCM, PROTEOR.

UNE PROTHÈSE DE JAMBE UNIQUE AU MONDE

C'est un produit unique au monde. Jusqu’à présent les patients amputés Trans fémoraux (au-dessus du genou) devaient avoir recours à plusieurs prothèses, une procédure lourde et très inconfortable. La mise en place de cette prothèse a nécessité plusieurs millions d’euros d’investissement. Cela a permis de créer une innovation technologique qui permet au patient de retrouver une démarche et une marche qui se rapprochent de la marche naturelle. Cette prothèse est destinée à tous, civils et militaires. Elle devrait être sur le marché en 2021.