Région

Occitanie

Exemples de partenariat avec des entreprises de la Région

Des chaudières décarbonent leurs combustions grâce à de l’hydrogène produit localement avec de l’eau et de l’électricité

Partenariat Carnot ISIFoR - Bulane

Le Plug’In Hybrid dyomix® de Bulane est un électrolyseur compact fournissant de l’hydrogène avec un faible apport d’eau et électricité. Grâce à l’IMFT du Carnot ISIFoR cet hydrogène peut être introduit dans une chaudière à gaz pour une consommation plus verte.

Fermer
Partenariat Carnot ISIFoR - Bulane

Des chaudières décarbonent leurs combustions grâce à de l’hydrogène produit localement avec de l’eau et de l’électricité

Le Plug’In Hybrid dyomix® de Bulane est un électrolyseur compact fournissant de l’hydrogène avec un faible apport d’eau et électricité. Grâce à l’IMFT du Carnot ISIFoR cet hydrogène peut être introduit dans une chaudière à gaz pour une consommation plus verte.

L'innovation

Bulane est reconnu comme un précurseur en matière de production de combustible vert. Son système Dyomix® vendu à un millier d’exemplaires fournit une source de chaleur qui allie économie, sécurité et performance pour souder ou braser sans utiliser de l’acétylène. La clef de cette réussite est un électrolyseur miniaturisé mobile qui fournit hydrogène et oxygène à partir d’électricité et de quelques litres d’eau. L’entreprise a pensé utiliser sa technologie sur les chaudières au gaz fossiles (gaz naturel ou propane), l’hydrogène produit vient se mélanger au gaz ce qui permet un mix et ainsi de verdir les gaz fossiles.

L’IMFT (Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse) du Carnot ISIFoR et Bulane ont montré que l’on peut substituer au moins 20% du gaz naturel avec des brûleurs standards. En utilisant de l’électricité verte on peut ainsi décarboner en partie le chauffage au gaz. Et le couplage à un réseau électrique intelligent permettra de consommer l’électricité au moment opportun et de franchir un pas de plus vers la décarbonation du chauffage des bâtiments.

Le besoin

Bulane est une start-up lancée en 2009, passée maître dans la production d’hydrogène et oxygène en flux continu. Très dynamique, elle mène une politique d’innovation soutenue afin de renforcer l’attractivité de ses produits éthiques et poursuivre son développement à l’international.

Bulane entame une étape de diversification en étudiant l’adaptation de son système en mode « plug and play » sur des chaudières à gaz standard. Le chauffage des logements collectifs pourrait être ainsi décarboné en transformant des millions de chaudières gaz actuelles en instruments de la transition énergétique, sans avoir à changer l’équipement. La chaleur produite sur site par l’électrolyse source d’hydrogène sera aussi exploitée pour améliorer encore les rendements.

Pour mener à bien ce projet, il faut maitriser l’introduction d’hydrogène dans le brûleur de chaudière standard, savoir à quel niveau le taux d’hybridation (substitution du gaz naturel par l’hydrogène) peut être poussé tout en continuant à bénéficier des performances des chaudières existantes qui allient performances optimales fruit de R&D et production de masse à coût acceptable.

Le partenariat

L’IMFT, composante du Carnot ISIFoR, est spécialiste de la physique de la combustion et bénéficie d’équipements dédiés (caméras U.V., contrôleurs de bonne tenue thermique…) pour établir des diagnostics de combustion. Les travaux ont porté sur l’étude de faisabilité d’introduction d’un flux d’hydrogène dans des brûleurs courants de chaudières au gaz naturel. Il a tout d’abord fallu maîtriser le mélange des deux gaz (un très léger et l’autre lourd) aux propriétés de diffusion très différentes. L’homogénéité du mélange est essentielle pour éviter une combustion instable (phénomènes de flamme soufflée, de retour de flamme…) et l’émission de polluants liée à la présence de zones de très hautes températures générant des oxydes d’azote.

Cette faisabilité établie permet au partenariat d’aborder la phase de développement. Il faut gérer le couplage avec Dyomix® pour apporter l’hydrogène à bon escient, obtenir un fort taux d’hybridation tout en conservant un rendement optimal de la chaudière standard.

L’IMFT aura alors permis à Bulane d’ouvrir un nouveau marché et confirmer son statut de précurseur en relevant le défi de la transition énergétique par hybridation de gaz fossile. Plusieurs millions de chaudières au gaz (reliées ou non au « gaz de ville ») en Europe représentent une large cible.

janvier 2022

Défi réussi pour Bulane qui produit un combustible propre à partir d’eau et d’électricité

Partenariat Carnot Chimie Balard Cirimat - Bulane

Depuis 2009, le Carnot Chimie Balard Cirimat et Bulane ont réalisé les développements innovants nécessaires pour propulser la flamme hydrogène, du concept aux dispositifs commerciaux, à destination des industriels et des artisans.

Fermer
Partenariat Carnot Chimie Balard Cirimat - Bulane

Défi réussi pour Bulane qui produit un combustible propre à partir d’eau et d’électricité

Depuis 2009, le Carnot Chimie Balard Cirimat et Bulane ont réalisé les développements innovants nécessaires pour propulser la flamme hydrogène, du concept aux dispositifs commerciaux, à destination des industriels et des artisans.

L'innovation

Les procédés de soudure et de brasage nécessitent une source de chaleur importante issue de gaz combustibles tels que l’acétylène. En milieu industriel comme pour l’usage artisanal, les combustibles fossiles stockés en bouteilles induisent des contraintes logistiques d’approvisionnement, des risques potentiels et des produits de dégradation. Bulane, grâce au procédé dyomix®, permet la suppression des étapes de transport du combustible en proposant une flamme oxy-hydrogène produite en temps réel par électrolyse de l’eau. En effet, l’appareil ne nécessite, pour fonctionner, que de l’eau et un raccordement électrique. Le résultat est une flamme propre et performante, qui améliore le confort et la sécurité de l’opérateur. Les professionnels plébiscitent une innovation majeure qui se distingue en 2017 par la Médaille d’Or au Concours de l’Innovation du Mondial du Bâtiment et le Trophée de l’Innovation ArtinovArt’s.

Le besoin

Dès 2009, Bulane se crée sur l’idée de substituer l’hydrogène aux gaz fossiles dans les applications industrielles de la soudure. Consciente des efforts de R&D induits par cette révolution technologique, Bulane s’entoure très rapidement de partenaires parmi lesquels le Carnot Chimie Balard Cirimat. La coopération se concrétise par des études, des brevets et une proximité d’échanges qui ont permis d’améliorer l’efficacité énergétique de la flamme et de développer et breveter des électrodes innovantes. Après avoir démontré l’intérêt du dispositif au niveau industriel dès 2013, Bulane et le Carnot Chimie Balard Cirimat ont poursuivi leur partenariat dans la phase de transfert au marché des professionnels et artisans. Là encore, la miniaturisation de l’appareil et l’adaptation des électrodes composites à un dispositif mobile ont été le fruit d’une intense R&D collaborative. Bulane, forte de ses 150 systèmes industriels utilisés quotidiennement, peut alors mettre sur le marché une gamme de postes de brasage dyomix® mobiles, sûrs, efficaces et propres.

Le partenariat

Au sein de l’institut Carnot Chimie Balard Cirimat, l’Institut Charles Gerhardt s’intéresse, entre autres sujets, à la chimie du solide et de la matière divisée. A ce titre, l’équipe AIME (Agrégats, Interfaces et Matériaux pour l’Énergie) a apporté ses compétences en matériaux, en design d’électrode et en électrolyse. Des électrodes composites polymères / particules ont été développées conjointement et permettent d’optimiser la formation d’hydrogène et d’oxygène à la surface des électrodes. Ces apports ont été décisifs pour améliorer l’efficacité énergétique du dispositif de production de gaz et permettre ainsi la miniaturisation en augmentant le ratio poids/puissance/compacité de l’appareil. Les équipes du Carnot impliquées depuis l’origine du projet ont accompagné Bulane d’année en année pour prendre en compte les contraintes des différents marchés visés, industriel ou artisanal. Le bilan s’avère très positif pour l’entreprise fabréguoise déjà présente dans 11 pays qui a créé 10 emplois en 20 mois, généré 100% de croissance sur les 12 derniers mois et est reconnue pour son action environnementale par la COP 21 et son impact positif sur les conditions de travail par l’INRS.

novembre 2017

Un nouveau traitement de surface pour l'aéronautique

Partenariat institut Carnot Chimie Balard Cirimat - Mécaprotec

Une réussite construite sur la base d'un partenariat R&D Carnot

Fermer
Partenariat institut Carnot Chimie Balard Cirimat - Mécaprotec

Un nouveau traitement de surface pour l'aéronautique

Une réussite construite sur la base d'un partenariat R&D Carnot

L'innovation

Le procédé Zinc-Nickel permet le traitement anti-corrosion de surfaces soumises à de très fortes contraintes notamment pour le secteur aéronautique. La méthode usuelle basée sur l'usage de produits hautement toxiques comme le cadmium et le chrome devait être remplacée en respect des règlements internationaux. Plusieurs années de recherche ont été nécessaires à la mise au point d'un nouvel électrolyte plus écologique. Mécaprotec dispose aujourd'hui d'un procédé unique, reconnu par les plus grands avionneurs mondiaux, un avantage concurrentiel qui a dopé son chiffre d'affaires.

Le besoin

Mécaprotec Industries est une ETI de 400 personnes, située en région toulousaine, confrontée à la demande croissante des industriels et une forte concurrence. Impliquée très tôt dans la démarche écologique, l'entreprise est passée d'un statut d'exécutant à une position de prescripteur. En sollicitant un partenaire en recherche, Mécaprotec a pu développer son procédé, en faire une exclusivité qui lui a ouvert les marchés étrangers et répondre aux besoins des secteurs les plus exigeants. Au delà de l'aspect commercial et d'une hausse régulière de son chiffre d'affaires, Mécaprotec poursuit sa collaboration avec les centres de recherche, s'assurant ainsi la réussite d'une stratégie gagnante d'innovation combinée à la réactivité et la souplesse d'une entreprise à taille humaine.

Le partenariat

Le Cirimat, Centre Inter-universitaire de Recherche et d'Ingénierie des Matériaux basé à Toulouse, est une composante de l'institut Carnot Chimie Balard Cirimat. Ses chercheurs travaillent sur la conception, l’élaboration, la caractérisation et l’étude des propriétés physico-chimiques de base ou en condition d’usage, des matériaux de type métallique, céramique ou polymère. Son apport dans la mise au point du procédé Zinc-Nickel a été essentiel pour déterminer la formation du nouvel électrolyte et ne pas altérer les propriétés de résistance obtenues avec les traitements antérieurs. Un transfert de recherche réussi qui illustre l'engagement de l'institut Carnot en faveur de ses partenaires industriels sur un large éventail de compétences et d'outils.

Chimie Balard et Cirimat fusionnent et créent l’institut Carnot Chimie Balard Cirimat pour porter encore plus loin le transfert de technologie et l’innovation dans le domaine de la chimie des matériaux et procédés.

septembre 2016

Révolution pour le marquage du verre

Partenariat institut Carnot Chimie Balard Cirimat - Athéor

Grâce à l’institut Carnot Chimie Balard, Athéor commercialise Glass’in®.

Fermer
Partenariat institut Carnot Chimie Balard Cirimat - Athéor

Révolution pour le marquage du verre

Grâce à l’institut Carnot Chimie Balard, Athéor commercialise Glass’in®.

L'innovation

L'encre brevetée de Glass'in® est dédiée au marquage des emballages en verre pour l'agroalimentaire, la cosmétique, la pharmacie, l'automobile sans fragiliser le support ni modifier les chaînes de production. Le spécialiste des solutions d'authentification propose un dispositif d'impression jet d'encre au rendu visible ou invisible, voire décoratif activé sous UV. Un lecteur optique permet de contrôler l'identifiant unique masqué. Le marquage est infalsifiable, reste indélébile aux solvants et lisible quelle que soit la couleur du support.

Le besoin

Athéor voulait disposer d'un procédé permettant de réduire les coûts et la mise en oeuvre d'un marquage sur les emballages verre. Rendre plus accessibles économiquement et techniquement la traçabilité et la lutte contre la contrefaçon confèrent à la PME montpelliéraine un avantage concurrentiel décisif.
Athéor a signé en 2015 un contrat pour le marquage de 20 millions de bouteilles de champagne.

Le partenariat

L'institut Carnot Chimie Balard, a participé, dès 2010, à la mise au point de l'encre qui incorpore des colorants et composés optoélectroniques. Les compétences en architecture moléculaire et matériaux nanostructurés ont été déterminantes dans la réussite d'un projet régional et dans le respect des valeurs de la charte Carnot.

avril 2016

Les régions

Auvergne-Rhône-Alpes
Bourgogne-Franche-Comté
Bretagne
Centre-Val de Loire
Grand Est
Hauts-de-France
Île-de-France
Normandie
Nouvelle-Aquitaine
Occitanie
Pays de la Loire
Région Sud
Une présence sur tout le territoire

Les instituts de la région