Secteur
Environnement

Environnement : protection et surveillance, risques naturels et climatiques, dépollution

On regroupe dans cette catégorie l'activité d'acteurs économiques  de l'environnement non couverte par les filières spécifiques "Transformation et valorisation déchets " et "Eau" comme notamment les aspects protection et surveillance, risques naturels et climatiques ainsi que dépollution des sols...

Exemples de partenariat avec des entreprises du secteur

Rock-Eval® 7 Soufre : une analyse chimique pour la prospection pétrolière ou l’étude de sols en 2 heures avec quelques mg de roche

Partenariat Carnot IPFEN Ressources Energétiques - Vinci Technologies

Caractériser les composés carbonés et soufrés des roches et sols est essentiel en géochimie. Grâce au partenariat entre le Carnot IFPEN Ressources Energétiques et Vinci Technologies, l’analyseur Rock-Eval® 7 Soufre combine instrument, roches étalons, méthodologie d’étalonnage et logiciel d’interprétation pour des résultats inégalés à ce jour.

Fermer
Partenariat Carnot IPFEN Ressources Energétiques - Vinci Technologies

Rock-Eval® 7 Soufre : une analyse chimique pour la prospection pétrolière ou l’étude de sols en 2 heures avec quelques mg de roche

Caractériser les composés carbonés et soufrés des roches et sols est essentiel en géochimie. Grâce au partenariat entre le Carnot IFPEN Ressources Energétiques et Vinci Technologies, l’analyseur Rock-Eval® 7 Soufre combine instrument, roches étalons, méthodologie d’étalonnage et logiciel d’interprétation pour des résultats inégalés à ce jour.

L'innovation

Le Rock-Eval® repose sur une technologie d’analyse thermique inventée par IFPEN. Il permet de caractériser et de quantifier en moins de 2 heures les composés carbonés de roches, de sols ou de tout autre matériau organique. Destiné à l’usage des industriels, des laboratoires d’analyse et de recherche, ce produit est utilisé pour la prospection d’énergies fossiles (évaluation du potentiel pétrolier des roches sédimentaires), l’analyse de sols pollués par hydrocarbures ou la caractérisation de la matière organique des sols (indicateur clé de fertilité et de capacité à stocker du carbone en relation avec la notion de puits de carbone). La dernière version, le Rock-Eval® 7 Soufre, commercialisée depuis 2019, comporte un module additionnel d’analyse des composés soufrés et fournit des résultats plus fiables et plus précis. Les résultats commencent à être accessibles après 1 heure de traitement alors que les méthodes analytiques traditionnelles, plus longues, exigent l’usage de solvants et s’avèrent plus coûteuses. Des roches étalons spécifiques et des fiches techniques d’étalonnage permettent d’étalonner très précisément l’analyseur pour chaque type d’application, via une assistance par des fonctionnalités spécifiques du logiciel GEOWORKS®.

IFPEN - VINCI - Rock Eval.jpg

Le besoin

En fournissant des capteurs et des instruments de laboratoire aux industries de haute technologie, notamment pour la caractérisation des roches et des géofluides, Vinci Technologies s’est imposé en 50 ans comme un référent mondial en matière de solutions technologiques dans le domaine pétrolier et gazier. Fort d’une centaine d’ingénieurs répartis en France, en Inde et aux Etats-Unis, l’entreprise investit 10% de son CA en R&D. Son partenariat avec le Carnot IFPEN Ressources Energétiques lui a déjà permis de développer et commercialiser plusieurs centaines de ses modèles Rock-Eval® au travers de différentes générations du produit à chaque fois plus performantes et plus riches en fonctionnalités. C’est dans ce contexte que, pour conforter sa position de pionnier et maintenir une avance concurrentielle, Vinci Technologies a étudié avec le Carnot IFPEN Ressources Energétiques les nouvelles fonctionnalités que pourrait offrir une nouvelle génération de cet équipement. Les enjeux pour ce nouveau Rock-Eval® 7 Soufre ont été de quantifier la teneur en soufre des pétroles, des kérogènes et des roches, de distinguer parmi les composés soufrés des roches ceux qui sont organiques de ceux qui sont minéraux et d’accroitre la qualité du résultat par un étalonnage plus performant (multipoints et spécifique à chaque application) tout en s’appuyant sur de nouveaux composants hardware et softwares.

En ajoutant le soufre à la liste des composés quantifiés, le Rock-Eval® 7 Soufre ouvre la voie à de nouvelles applications comme l’évaluation des potentialités de production d’H_2 S et la réduction des risques associés ou des analyses de la composition des sols sur un domaine plus large. Des avancées qui confèrent à la technologie Rock-Eval® 7 Soufre un fort avantage concurrentiel.
 

Le partenariat

L’institut Carnot IFPEN Ressources Energétiques est un acteur R&I majeur pour la transition énergétique. Il accompagne les entreprises pour leur permettre de développer des solutions compétitives sur les énergies nouvelles, la minimisation des impacts climat – environnement ou rendre plus durable l’exploitation d’énergies fossiles. Vinci Technologies collabore avec le Carnot IFPEN Ressources Energétiques depuis 1993. Pour le Rock-Eval® 7 Soufre, Vinci Technologies a bénéficié de 15 ans de résultats de recherches fondamentales et appliquées du Carnot pour développer de nouvelles fonctionnalités technologiques et méthodes d’interprétation - objet de 4 brevets - et pour renforcer la qualité des analyses. La PME a pu associer à son produit 5 nouvelles roches étalons qui avec un nouveau protocole d’étalonnage permettent d’accroitre la fiabilité du Rock-Eval®. Les développements technologiques de l’entreprise ont permis d’équiper le produit d’une nouvelle électronique, de nouveaux logiciels système, d’une nouvelle interface et de proposer des fonctionnalités spécifiques dans le logiciel d’interprétation géochimique GEOWORKS®. Ainsi un produit présentant un net avantage concurrentiel a été présenté lors de la Conférence Annuelle de l’Association Américaine des Géologues Pétroliers de 2019 au Texas.

Plusieurs exemplaires ont déjà été vendus. La gamme Rock-Eval® représente presque 10% du CA de Vinci Technologies et a permis deux embauches récentes d’ingénieurs. Ces résultats témoignent de l’intérêt d’un partenariat « recherche » sur la durée, pour répondre aux enjeux d’une PME actrice d’un marché pétrolier dont la réglementation sur le soufre devient de plus en plus contraignante. De nouvelles études devraient permettre d’offrir encore plus de fonctionnalités au Rock-Eval® 7 Soufre, et renforcer encore la position dominante des deux partenaires en géochimie.
 

Rock-Eval® 7 Soufre : une analyse chimique pour la prospection pétrolière ou l’étude de sols en 2 heures avec quelques mg de roche
Partenariat Carnot IPFEN Ressources Energétiques - Vinci Technologies

Un nouveau procédé utilise le lait de chaux pour traiter le ressuage des routes surchauffées avec un impact environnemental maîtrisé.

Partenariat Carnot Clim'adapt - Lhoist

Par forte chaleur, les routes peuvent subir de graves dommages. Lhoist propose un nouveau procédé facile à mettre en œuvre, curatif et préventif. Clim’adapt – l’institut Carnot du Cerema – a permis d’en maîtriser l’impact environnemental.

Fermer
Partenariat Carnot Clim'adapt - Lhoist

Un nouveau procédé utilise le lait de chaux pour traiter le ressuage des routes surchauffées avec un impact environnemental maîtrisé.

Par forte chaleur, les routes peuvent subir de graves dommages. Lhoist propose un nouveau procédé facile à mettre en œuvre, curatif et préventif. Clim’adapt – l’institut Carnot du Cerema – a permis d’en maîtriser l’impact environnemental.

L'innovation

Les épisodes de canicule dégradent les conditions de circulation en provoquant un phénomène de ressuage qui sépare bitume et granulat. Le liant remonte à la surface et recouvre les granulats ce qui génère des zones de moindre adhérence très dangereuses, en particulier pour les 2 roues. Pour y remédier et éviter la dégradation des routes pendant la crise, les services techniques qui ne peuvent éliminer la couche superficielle par hydrodécapage, épandent souvent du sable ou des gravillons, solution qui présente des risques de projection et peinent à empêcher la destruction de la couche de roulement. Lhoist propose un traitement à la fois curatif et préventif qui repose sur l’épandage d’une formulation particulière de lait de chaux à l’aide d’équipements courants munis d’un réservoir et d’une rampe. Cette opération peut avoir lieu à tout moment de la journée et ne nécessite pas de déployer une signalisation fixe particulière. Mais pour permettre une large utilisation de cette innovation technique facile à mettre en œuvre, il faut s’assurer de son faible impact environnemental. Lorsque la chaux est emportée par les eaux de ruissellement, par exemple lors d’une averse orageuse, la fine couche de chaux déposée en surface ne doit pas présenter de risque majeur pour les zones naturelles à proximité. C’est l’institut Carnot Clim’adapt qui a apporté des réponses à cette facette expérimentale de l’innovation.

Clim'adapt-Lhoist.jpg

Le besoin

Lhoist est un groupe international qui exploite une centaine de sites dans 25 pays et est devenu, en cent ans, un des acteurs majeurs de la production de chaux, dolomie et autres matériaux. La chaux, sous différentes formes, est omniprésente en construction civile. Elle améliore la maniabilité et les performances mécaniques des sols de routes et autoroutes, intervient dans la composition de liants hydrauliques routiers ou facilite le recyclage de déchets d’excavation. La chaux hydratée, ou chaux éteinte, participe à la durabilité des structures en asphalte des voies de circulation. Lhoist a mis au point une formulation de chaux hydratée spécifique au traitement du ressuage. La gamme Asphacal® BL présente l’intérêt de pouvoir être appliquée à titre préventif, et restitue immédiatement une surface de roulage sécurisée. Mais la fine pellicule de chaux qui reste en surface peut être partiellement délavée lors des pluies violentes courantes en périodes caniculaires. Or, la fiche de données de sécurité de la chaux hydratée recommande d’éviter tout rejet dans l’environnement.

En conséquence, il était essentiel pour Lhoist de pouvoir apporter aux conseils départementaux en charge d’une partie importante du patrimoine routier des réponses sur l’impact environnemental de cette solution. L’institut Carnot Clim’adapt a imaginé et mis en œuvre un protocole d’expérimentation pour évaluer les conséquences de cette technique sur l’environnement immédiat des routes et notamment sur les milieux aquatiques à proximité. Les premiers résultats ont permis d’identifier les zones où le produit pouvait être employé sans risque et d’adapter la quantité de produit à épandre pour les zones plus sensibles. Un test grandeur réel a été réalisé sur une route départementale du Puy-de-Dôme en 2020 et a permis d’affiner les conditions d’utilisation.

Le partenariat

Le Cerema, institut Carnot Clim’adapt, accompagne les acteurs de la conception et la réalisation des infrastructures pour l’aménagement des territoires. Il les soutient dans leur démarche de transition vers une économie sobre en ressources, décarbonée et respectueuse de l’environnement.

Lhoist a bénéficié des compétences de Clim’adapt en hydraulique, infrastructure, environnement et chimie environnementale, mais aussi de ses équipements avec un générateur de pluie permettant de reproduire sur quelques mètres carrés des pluies d’intensités et de durées contrôlées. Une expérimentation en 3 phases a été menée pour évaluer l’impact de la chaux lessivée lors d’un épisode de pluie, en quantifiant et évaluant les répercussions du flux de chaux pouvant atteindre un cours d’eau proche d’une chaussée traitée. Après des études théoriques, la quantité de chaux entraînée dans l’eau suite à différents types d’événements pluvieux a été mesurée au cours d’expérimentations. Les analyses physico-chimiques des eaux recueillies ont été couplées avec des essais hydrobiologiques réalisés sur les milieux aquatiques d’un site expérimental grandeur nature pour des conclusions sur l’impact environnemental à long terme. 

Les premiers résultats ont permis d’établir des recommandations pour des types de zones naturelles plus ou moins sensibles. Ils ont convaincu plusieurs conseils départementaux d’expérimenter le traitement avec Asphacal® BL à l’été 2020. 
Clim’adapt apporte à l’innovation de Lhoist les garanties attendues par les collectivités qui disposent là d’un moyen plus durable de s’attaquer au ressuage. Le partenariat a permis de montrer que cette innovation technique économique est un réel atout pour les collectivités en termes de maîtrise de leur budget mais aussi de respect de leurs engagements sociétaux.

Un nouveau procédé utilise le lait de chaux pour traiter le ressuage des routes surchauffées avec un impact environnemental maîtrisé.
Partenariat Carnot Clim'adapt - Lhoist

INDUNOR permet aux secteurs de l’automobile et de la construction l’usage de mousses naturelles sans composés organiques volatils.

Partenariat Carnot ICÉEL - INDUNOR

Les industriels plébiscitent des mousses expansibles ou souples comme isolants. Issues de résines synthétiques, leur manipulation et usage présentent des risques sanitaires avérés du fait de la présence de formaldéhyde et autres C.O.V. En s’associant avec le Carnot ICÉEL, Indunor, spécialiste des tanins, a pu proposer des résines naturelles à l’origine de mousses sans polluants.

Fermer
Partenariat Carnot ICÉEL - INDUNOR

INDUNOR permet aux secteurs de l’automobile et de la construction l’usage de mousses naturelles sans composés organiques volatils.

Les industriels plébiscitent des mousses expansibles ou souples comme isolants. Issues de résines synthétiques, leur manipulation et usage présentent des risques sanitaires avérés du fait de la présence de formaldéhyde et autres C.O.V. En s’associant avec le Carnot ICÉEL, Indunor, spécialiste des tanins, a pu proposer des résines naturelles à l’origine de mousses sans polluants.

L'innovation

Depuis les années 1980, le formaldéhyde et les composés organiques volatils font l’objet d’études et leur nocivité a amené les gouvernements à limiter voire interdire leur utilisation. L’exposition des salariés au risque chimique mais aussi la protection des consommateurs imposent aux industriels de trouver de nouvelles formulations pour produire les mousses devenues indispensables à l’isolation thermique, phonique, électrique. C’est en exploitant certaines caractéristiques des tanins dont ils maîtrisent parfaitement l’extraction, que les ingénieurs d’INDUNOR ont voulu répondre au besoin de disposer d’un composé biosourcé susceptible de se substituer aux résines d’origine pétrochimique. La société implantée en Argentine a travaillé sur les tanins du quebracho, arbre originaire du Gran Chaco en Amérique du Sud, et du châtaignier. Grâce aux travaux du Lermab du Carnot ICÉEL, les tanins traités permettent la formulation de résines aptes à la production de mousses adaptées à différents usages. Leur résistance mécanique, leur résistance au feu et leur capacité d’isolation thermique sont remarquables et apportent une solution durable aux industriels. INDUNOR a ainsi pu créer un département « Résines naturelles » qui complète son offre pour l’agro-alimentaire et produits de santé.

INDUNOR.png

Le besoin

INDUNOR, filiale du groupe Silvateam, est un acteur majeur de l’extraction et l’exploitation d’extraits végétaux et tanins. Ils produisent et commercialisent des additifs, stabilisants, épaississants ou compléments alimentaires à l’échelle mondiale. Les tanins trouvent leurs usages traditionnellement dans le travail du cuir et du vin. L’emploi de tanins pour produire des mousses très résistantes au feu et isolantes est connu depuis les années 2000. Mais le mimosa utilisé ne suffit pas à assurer une demande grandissante et Indunor a donc recherché une alternative viable à long terme. Les tanins du quebracho sont du type condensé (structure proche des flavonoïdes, ils se polymérisent), et ceux du châtaignier sont de type hydrolysable (polyesters de glucides et d’acides phénols). Pour caractériser ces tanins, et en faire une matière première qui réponde à l’ensemble des besoins des industriels, Indunor s’est rapproché du laboratoire Lermab qui affiche une expérience de 20 ans dans la production de mousses à base de tanins.

Le partenariat

L’Institut Carnot ICÉEL, établi en région Grand-Est, a des activités dans le domaine des matériaux, procédés, environnement et énergie. Il regroupe 27 laboratoires et centres techniques dont le Lermab, Laboratoire d’études et recherches sur le matériau bois. Ses travaux abordent le matériau bois tant à l’échelle moléculaire qu’au niveau macroscopique voire de la structure. Les résultats issus d’un partenariat recherche de plusieurs années, avec en particulier l’encadrement d’une thèse de doctorat, ont fait l’objet de dépôts de brevets en copropriété. Le Lermab, avec l’Institut Jean Lamour, autre composante d’ICÉEL chargée de la caractérisation, a permis à INDUNOR de commercialiser des résines naturelles offrant une vraie avancée sur une problématique de portée mondiale. L’enjeu pour le groupe Silvateam est de conforter la position de leader de sa filiale Indunor dans l’offre de résines produites durablement pour aider les entreprises dans leurs efforts de conformité environnementale. L’intérêt manifesté par les industriels pour les résines naturelles Indunor démontre la réussite de cette coopération.

INDUNOR permet aux secteurs de l’automobile et de la construction l’usage de mousses naturelles sans composés organiques volatils.
Partenariat Carnot ICÉEL - INDUNOR

Un drone rampant anticipe et rationalise les opérations de curage des canalisations

Partenariat Carnot CEA LIST - Veolia SARP

SARP peut désormais proposer aux collectivités des missions de diagnostics rapides et économiques grâce au drone PREDIRE fruit d’un partenariat Carnot.

Fermer
Partenariat Carnot CEA LIST - Veolia SARP

Un drone rampant anticipe et rationalise les opérations de curage des canalisations

SARP peut désormais proposer aux collectivités des missions de diagnostics rapides et économiques grâce au drone PREDIRE fruit d’un partenariat Carnot.

L'innovation

La maintenance des canalisations d’assainissement de faible diamètre utilise le diagnostic vidéo depuis longtemps. Toutefois, en situation d’encrassement partiel, la solution vidéo atteint rapidement ses limites. Avec le drone PREDIRE, l’analyse exploratoire s’effectue quel que soit l’environnement. Ce robot peut évoluer sur différents terrains (boue, graisse, sable) au moyen d’un système de vis sans fin. Le drone escalade les obstacles et progresse de manière totalement autonome. Cet explorateur sans câble ni pilote peut parcourir jusqu’à 1,2 km par jour. En prenant une photo haute définition toutes les 10 secondes, il fournit les données nécessaires aux équipes pour estimer les besoins réels en curage et les portions concernées. Il permet ainsi d’économiser les opérations coûteuses par une maintenance préventive efficace et économique.

SARP.jpg

Le besoin

SARP, filiale du groupe Veolia, est issue du regroupement de plusieurs entreprises souvent familiales, parfois centenaires. Les 150 agences du groupe assurent l’entretien des canalisations auprès des collectivités. Dès 2014, l’entreprise a souhaité, avec des inspections préalables, limiter aux stricts besoins les opérations de curage nécessitant des équipements lourds équipés de pompe haute pression. Pour ce faire, SARP a soumis ses préconisations terrain au Carnot CEA LIST. Quatre ans plus tard, PREDIRE est adapté aux canalisations de 20 à 30 cm de diamètre représentant 70% du réseau des eaux usées. Avec les informations recueillies, SARP peut améliorer notablement la qualité de connaissance des canalisations en mettant en œuvre une maintenance prédictive fiable. La maîtrise des coûts, tant pour le pré-diagnostic par le drone que par l’optimisation des curages, constitue pour SARP une offre novatrice et compétitive en matière de services auprès de ses 100 000 clients.

Le partenariat

Le Carnot CEA LIST est un institut de recherche dédié aux systèmes numériques intelligents. En réponse à SARP, et sans a priori technologique, les équipes ont collaboré de manière itérative pour aboutir à l’exploitation du principe de la vis d’Archimède ou vis sans fin. Associé à un logiciel de contrôle commande dédié, le drone analyse son environnement et ajuste son comportement. Deux brevets protègent cette innovation passée à un stade d’industrialisation fin 2018. Les chercheurs du Carnot, partis d’une expression de besoins, ont pu appréhender les contraintes métier et concevoir un système complet grâce à un partenariat de R&D interactif. Le système d’inspection PREDIRE est d’ores et déjà exploité par SARP et mis en œuvre dans les marchés récemment remportés. Produit pour les besoins internes, il pourrait être commercialisé plus largement dans le futur.

Un drone rampant anticipe et rationalise les opérations de curage des canalisations
Partenariat Carnot CEA LIST - Veolia SARP

Teqoya produit en France le seul purificateur d’air dont l’efficacité incontestée conquiert marchés et protecteurs de l’environnement.

Partenariat Carnot ESP - Teqoya

En s’appuyant sur les compétences du Carnot ESP en matière de motorisation et rejet de macro et nanoparticules, Teqoya peut garantir l’efficacité d’un dispositif économique et écologique.

Fermer
Partenariat Carnot ESP - Teqoya

Teqoya produit en France le seul purificateur d’air dont l’efficacité incontestée conquiert marchés et protecteurs de l’environnement.

En s’appuyant sur les compétences du Carnot ESP en matière de motorisation et rejet de macro et nanoparticules, Teqoya peut garantir l’efficacité d’un dispositif économique et écologique.

L'innovation

Les appartements et espaces confinés comme les intérieurs de voiture concentrent les particules fines et extra-fines issues des combustions de chauffage ou motorisation. Pour le grand public, les solutions de dépollution par ionisation ont souvent l’inconvénient d’être bruyantes, nécessiter l’entretien de filtres non recyclables, sans une efficacité garantie. Teqoya s’est donné les moyens, grâce aux capacités de simulations et de mesures indépendantes du Carnot ESP, de proposer un appareil garanti 10 ans en usage continu, sans consommable, silencieux, économe en énergie, aux performances inégalées.

Teqoya_web.jpg

Le besoin

Teqoya s’est lancée en 2015 sur l’idée d’exploiter le résultat de 15 ans de recherches sur la production d’ions négatifs, en éliminant tout risque de générer de l’ozone, facteur de gêne respiratoire. L’entreprise s’appuie sur une unité de production en Gironde d’une dizaine de salariés, et met en avant des valeurs de respect de l’environnement, un grand confort d’usage, et une absence de consommable. Teqoya a visé immédiatement le marché chinois, plus mature que le marché français, et confronté au problème de dispositifs grand public peu fiables. Pour s’assurer de la qualité de l’air assaini par son procédé breveté, Teqoya a fait appel à l’unité Certam du Carnot ESP, seul organisme à disposer des compétences et des ressources pour analyser et quantifier les effets d’un appareil posé près de l’utilisateur dans une pièce de 15 m². Les résultats obtenus ont permis à Teqoya de se faire remarquer au CES 2015 à Las Vegas, ainsi qu’à New-York et en Chine.

L’efficacité prouvée, ainsi que l’image de robustesse et luxe à la française, ont déjà conquis les chinois qui représentent 80% du chiffre d’affaire sur 2016.

Le partenariat

Le Certam, centre d'études et de recherches en aérothermique et moteur fait partie du Carnot ESP. Le partenariat a porté sur deux points essentiels : d’une part, la caractérisation de l’effet du système Teqoya sur les particules fines et extra-fine en milieu confiné, d’autre part l’innocuité pour l’utilisateur même s’il est très proche de l’appareil.

Le Certam a mis en place une simulation au plus près de la réalité, sa maîtrise des phénomènes de combustions et d’aérosols lui permettant de concevoir un environnement où les tailles de particules varient de 20 à 1000 nm. Les contrôles effectués dans une pièce de 20 m² pour un appareil destiné à traiter 15 m² démontrent que la qualité de l’air est bonne après 1 heure de fonctionnement. Pour vérifier l’absence d’oxydation de l’air par des composés type ozone, le Certam s’est appuyé sur la détection par résonance paramagnétique électronique par spin-probe, une technique totalement maîtrisée et dont les résultats sont conformes à d’autres tests, moins précis, réalisés par Teqoya.

Désormais, Teqoya propose ses produits pour pièces de 15 et 30 m² ainsi que pour les habitacles de voitures au consommateur français, maintenant conscient des risques, au travers de réseaux de distribution comme Boulanger et Celyatis.

Teqoya produit en France le seul purificateur d’air dont l’efficacité incontestée conquiert marchés et protecteurs de l’environnement.
Partenariat Carnot ESP - Teqoya

SFH transforme les déchets d'usinage en briquettes précieuses

Partenariat institut Carnot Cetim - SFH

Pour réduire voire supprimer l'enfouissement des déchets, SFH et le Cetim apportent une solution durable et rentable aux industriels.

Fermer
Partenariat institut Carnot Cetim - SFH

SFH transforme les déchets d'usinage en briquettes précieuses

Pour réduire voire supprimer l'enfouissement des déchets, SFH et le Cetim apportent une solution durable et rentable aux industriels.

L'innovation

Pour SFH, il faut transformer un coût de traitement en gain financier. C'est là l'origine de la création d'une gamme de presses dédiées aux résidus d'usinage. Dans les usines qui traitent les matériaux nobles et notamment ceux utilisés par l'aéronautique, les boues issues de la rectification (finition), contiennent quantité de particules métalliques de bonne qualité. S'en débarasser s'avère onéreux. Avec les presses de SFH, l'industriel peut compresser les déchets chez lui pour en faire des briquettes à réutiliser dans ses circuits de production ou à commercialiser. L'innovation intéresse les industriels comme les prestataires de service.

Photo_SFH.JPG

Le besoin

La Société Forezienne Hydraulique et Pneumatique S.F.H. créée en 1981 connaît une baisse de son activité en 2010. Elle envisage immédiatement de réorienter son activité vers le recyclage et notamment la valorisation des résidus d'usinage. Le marché exigeait un démarrage rapide. La PME stéphanoise s'adresse au Cetim pour associer à son savoir-faire en hydraulique haute pression d'importantes ressources pluridisciplinaires, tant techniques que juridiques et commerciales à même de mener à bien le projet. Plus qu'un partenariat, c'est un co-développement, où risques et gains sont partagés, qui a permis, dès 2011, la production d'une gamme de plusieurs compacteurs.

Le partenariat

Le Carnot Cetim travaille déjà sur le retraitement des déchets d'usinage lorsque SFH lui soumet son idée. Le Cetim propose d'intervenir dans le cadre de son offre "Innovation" qui inclut les études d'industrialisation et commercialisation en cofinancement. SFH n'a pas à investir lourdement et le projet géré par le Cetim avance très rapidement. La gamme des machines produites par SFH pour compacter les boues de rectification et plus largement les déchets d’usinage, boues et copeaux correspond aux différents segments du marché. Les ventes se multiplient y compris à l'export et l'entreprise embauche. En 2015, chiffre d'affaire et effectif ont doublé par rapport à 2009.

SFH transforme les déchets d'usinage en briquettes précieuses
Partenariat institut Carnot Cetim - SFH
Autres secteurs Environnement