Secteur
Transport

Aéronautique Spatial

La filière aéronautique regroupe l’ensemble des entreprises concourant à la conception, la fabrication et la maintenance des aéronefs (avions, hélicoptères, drones, dirigeables) civils et militaires.
L'industrie spatiale  concerne la fabrication de tout ou partie d'un élément d'un système spatial : véhicule spatial tel que satellite artificiel, lanceur, etc.

Exemples de partenariat avec des entreprises du secteur

Une rondelle connectée permet un contrôle sans contact du serrage des écrous dans les moteurs aéronautiques

Partenariat Carnot Cetim - JPB Système

JPB Système répond avec le Cetim au besoin de l’industrie aéronautique de réduire le temps d’immobilisation des avions pour les opérations de contrôle du bon serrage des écrous.

Fermer
Partenariat Carnot Cetim - JPB Système

Une rondelle connectée permet un contrôle sans contact du serrage des écrous dans les moteurs aéronautiques

JPB Système répond avec le Cetim au besoin de l’industrie aéronautique de réduire le temps d’immobilisation des avions pour les opérations de contrôle du bon serrage des écrous.

L'innovation

Le contrôle sans contact du serrage des boulons dans un contexte de vibrations ou de variation thermique a déjà fait l’objet d’avancées dans le nucléaire ou le transport ferroviaire. Mais dans le secteur aéronautique, JPB Système est le premier à pouvoir proposer, pour les moteurs, une solution qui assure à la fois simplicité, rapidité et gain de précision. Déjà leader dans le domaine des écrous auto-freinés, l’entreprise a exploité sa maîtrise de l’IoT opérationnelle au sein de ses propres usines, pour élaborer une rondelle connectée. Non sensible aux perturbations électromagnétiques, elle affiche, en 1 seconde, le couple de serrage avec une précision de 6% à 10 cm de distance, là où un opérateur obtient au mieux 10% par une mesure traditionnelle. De telles performances permettent de limiter fortement le temps d’immobilisation des appareils pour le contrôle de leurs moteurs.

©Cetim

IMG_0474.JPG

Le besoin

JPB Système est une jeune entreprise familiale créée pour répondre spécifiquement aux besoins des principaux motoristes aéronautiques, en recherche de solutions pour sécuriser le serrage des boulons. Dès 2009, la PME adopte une stratégie d’innovation et de robotisation de sa chaine de production qu’elle a rendue auto-adaptative par l’usage notamment de l’IoT (internet des objets). Sa capacité à produire rapidement un ensemble de fixation ou d’étanchéité personnalisé, à un coût abordable, a permis à l’entreprise d’enregistrer une forte croissance et de se développer à l’international. Pour relever le challenge d’un contrôle de serrage rapide et fiable sans contact, les équipes de JPB Système ont exploité leurs acquis de terrain en IoT et ont dû intégrer de nouvelles compétences. En particulier, l’insertion des jauges de contraintes dans la rondelle a été réalisée en partenariat avec le centre de ressources en mécatronique du Carnot Cetim. Grâce aux ressources tant humaines que techniques du Cetim, l’entreprise a pu prouver l’efficacité et les bonnes performances de sa rondelle connectée. Au-delà de l’aspect technologique, le Cetim a su respecter l’ADN de l’entreprise, en contribuant à maintenir le niveau de réactivité et d’adéquation au besoin du client final de JPB Système.

Le partenariat

Le Carnot Cetim accompagne les entreprises du secteur mécanique, avec particulièrement des compétences fortes en mécatronique. Cette discipline permet d’intégrer des systèmes électroniques indispensables à l’intelligence embarquée au sein même des équipements mécaniques et de leur associer ainsi une fonction de services. Cette maîtrise a permis aux équipes du Cetim d’intervenir pour la conception de la rondelle qui, mécaniquement, participe au serrage de l’écrou. Il fallait en particulier, pour mesurer le couple, réaliser un corps d’épreuve usiné pour positionner les jauges de contraintes tout en intégrant le dispositif de communication. L’application de lecture développée par les équipes de JPB Système est installée sur un portable. Placé à quelques centimètres de l’écrou, l’écran affiche en 1 seconde la tension axiale mesurée par la rondelle. Celle-ci est télé-alimentée par un système passif pour éliminer toute interférence électromagnétique. Une première rondelle au diamètre M12 a été présentée au salon du Bourget 2019. Dans les mois qui viennent, l’électronique va être optimisée et le partenariat va permettre de proposer d’autres diamètres d’écrous. JPB Système relève le défi de la mesure à tout instant du serrage souhaité par l’un de ses clients !

Une rondelle connectée permet un contrôle sans contact du serrage des écrous dans les moteurs aéronautiques
Partenariat Carnot Cetim - JPB Système

Un nouveau traitement de surface pour l'aéronautique

Partenariat institut Carnot Chimie Balard Cirimat - Mécaprotec

Une réussite construite sur la base d'un partenariat R&D Carnot

Fermer
Partenariat institut Carnot Chimie Balard Cirimat - Mécaprotec

Un nouveau traitement de surface pour l'aéronautique

Une réussite construite sur la base d'un partenariat R&D Carnot

L'innovation

Le procédé Zinc-Nickel permet le traitement anti-corrosion de surfaces soumises à de très fortes contraintes notamment pour le secteur aéronautique. La méthode usuelle basée sur l'usage de produits hautement toxiques comme le cadmium et le chrome devait être remplacée en respect des règlements internationaux. Plusieurs années de recherche ont été nécessaires à la mise au point d'un nouvel électrolyte plus écologique. Mécaprotec dispose aujourd'hui d'un procédé unique, reconnu par les plus grands avionneurs mondiaux, un avantage concurrentiel qui a dopé son chiffre d'affaires.

CIRIMAT_Mecaprotec-2.jpg

Le besoin

Mécaprotec Industries est une ETI de 400 personnes, située en région toulousaine, confrontée à la demande croissante des industriels et une forte concurrence. Impliquée très tôt dans la démarche écologique, l'entreprise est passée d'un statut d'exécutant à une position de prescripteur. En sollicitant un partenaire en recherche, Mécaprotec a pu développer son procédé, en faire une exclusivité qui lui a ouvert les marchés étrangers et répondre aux besoins des secteurs les plus exigeants. Au delà de l'aspect commercial et d'une hausse régulière de son chiffre d'affaires, Mécaprotec poursuit sa collaboration avec les centres de recherche, s'assurant ainsi la réussite d'une stratégie gagnante d'innovation combinée à la réactivité et la souplesse d'une entreprise à taille humaine.

Le partenariat

Le Cirimat, Centre Inter-universitaire de Recherche et d'Ingénierie des Matériaux basé à Toulouse, est une composante de l'institut Carnot Chimie Balard Cirimat. Ses chercheurs travaillent sur la conception, l’élaboration, la caractérisation et l’étude des propriétés physico-chimiques de base ou en condition d’usage, des matériaux de type métallique, céramique ou polymère. Son apport dans la mise au point du procédé Zinc-Nickel a été essentiel pour déterminer la formation du nouvel électrolyte et ne pas altérer les propriétés de résistance obtenues avec les traitements antérieurs. Un transfert de recherche réussi qui illustre l'engagement de l'institut Carnot en faveur de ses partenaires industriels sur un large éventail de compétences et d'outils.

Chimie Balard et Cirimat fusionnent et créent l’institut Carnot Chimie Balard Cirimat pour porter encore plus loin le transfert de technologie et l’innovation dans le domaine de la chimie des matériaux et procédés.

Un nouveau traitement de surface pour l'aéronautique
Partenariat institut Carnot Chimie Balard Cirimat - Mécaprotec
Autres secteurs Transport