Région

Bourgogne-Franche-Comté

Exemples de partenariat avec des entreprises de la Région

Verallia adopte un jumeau numérique pour former à l’intervention sur une machine centrale pour sa production en continu

Partenariat Carnot ARTS - Verallia

La demande de contenants en verre augmente, les unités de production tournent jour et nuit. Grâce au Carnot ARTS, Verallia dispose d’un outil de formation virtuel qui permet de préparer les interventions sur un élément crucial : le mélangeur de gaz alimentant ses fours.

Fermer
Partenariat Carnot ARTS - Verallia

Verallia adopte un jumeau numérique pour former à l’intervention sur une machine centrale pour sa production en continu

La demande de contenants en verre augmente, les unités de production tournent jour et nuit. Grâce au Carnot ARTS, Verallia dispose d’un outil de formation virtuel qui permet de préparer les interventions sur un élément crucial : le mélangeur de gaz alimentant ses fours.

L'innovation

L’usine Verallia de Chalon-sur-Saône fournit des contenants en verre aux acteurs de l’agroalimentaire et héberge le Centre de formation de Verallia France créé pour répondre aux besoins spécifiques de cette industrie. Sur le site, l’unique mélangeur air/gaz alimente l’ensemble des brûleurs de fonte du verre. Tout incident altère la production et affecte les délais de livraison. Les techniciens qui assurent les interventions sur cet élément ont certes reçu une formation théorique mais disposer du mélangeur pour les entraîner à intervenir sur incidents n’est pas possible. Pour les former aux actions à mener en cas de panne ou d’avaries, l’institut Carnot ARTS a spécifiquement développé un simulateur avec un jumeau numérique de l’installation qui reproduit non seulement la machine mais aussi les interactions possibles.

Le besoin

Avec environ 10 000 collaborateurs et 32 usines verrières dans 11 pays, Verallia est un groupe Indépendant leader européen et troisième producteur mondial d’emballages en verre pour les boissons et les produits alimentaires. Il offre des solutions innovantes, personnalisées et respectueuses de l’environnement à plus de 10 000 entreprises dans le monde.
Pour répondre à une demande en hausse, le Groupe privilégie l’adaptation de ses lignes de production existantes et fait appel à l’IA pour entrer dans l’ère de l’industrie 4.0. En l’absence de filière nationale de verrerie, le Groupe a mis en place depuis plus de 50 ans son propre Centre de formation aux métiers de verriers. Verallia a sollicité l’Institut Image du Carnot ARTS pour définir une simulation interactive des interventions sur le mélangeur afin de former les opérateurs. Mis en situation au cours de sessions d’apprentissage via un masque de réalité virtuelle qui affiche une réplique simplifiée mais fonctionnelle de la machine, les opérateurs peuvent ainsi mieux comprendre le fonctionnement du système réel et les réactions de la machine.

Le partenariat

L’institut Image est, au sein du Carnot ARTS, spécialiste des techniques d'immersion virtuelle. Pour concevoir le simulateur d’intervention il a dû tout d’abord analyser le processus complexe afin de définir le niveau de simplification pertinent pour que l’outil soit représentatif fonctionnellement et fidèle au système réel. L’opérateur est ainsi plongé dans une représentation de la machine avec des possibilités d’interactions réalistes.
Le développement de ce jumeau numérique spécifique a demandé de lever des verrous scientifiques, notamment pour assurer le bon niveau de charge cognitive afin que l’opérateur se focalise sur sa tâche, une obligation pour garantir la pertinence de l’outil pédagogique. C’est le cas au cours des déplacements pour que la spécialisation de la tâche et les mouvements superflus ne mobilisent pas trop l’attention de l’opérateur, et lors des interactions avec le système virtuel pour garantir une bonne notion de manipulation des différents éléments.
A l’issue du partenariat Verallia dispose d’un outil de formation performant pour limiter la portée des incidents sur une machine clef de son process de production.

janvier 2022

Les prothèses de PROTEOR seront désormais adaptées aux conditions contraignantes de la vie quotidienne

Partenariat Carnot ARTS - PROTEOR

Au-delà de permettre la mobilité, PROTEOR travaille, avec le Carnot ARTS à rétablir l’ensemble des capacités des membres inférieurs en réduisant les limites d’usage ou les gênes.

Fermer
Partenariat Carnot ARTS - PROTEOR

Les prothèses de PROTEOR seront désormais adaptées aux conditions contraignantes de la vie quotidienne

Au-delà de permettre la mobilité, PROTEOR travaille, avec le Carnot ARTS à rétablir l’ensemble des capacités des membres inférieurs en réduisant les limites d’usage ou les gênes.

L'innovation

Les personnes amputées des membres inférieurs disposent de prothèses de plus en plus légères, faciles à manipuler, voire adaptées à une pratique sportive particulière. Si la marche est possible, certaines situations nécessitent, de la part de la personne appareillée, des mouvements de compensation. PROTEOR a souhaité dépasser la substitution d’un membre manquant par une prothèse passive et s’est appuyé sur l’apport régulier des travaux de l’Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak, pour réaliser des avancées significatives en matière de déplacement en terrain accidenté, instable, ou lors d’inclinaisons du corps. Ces recherches ont participé à la création d’un ensemble genou-cheville-pied contrôlé par microprocesseur, innovation remarquée par la DGA (Direction Générale de l’Armement).

Copyright : PROTEOR

Le besoin

PROTEOR est une société implantée en Bourgogne qui depuis sa fondation, en 1913, ne cesse de s’adapter aux besoins des personnes en situation de handicap nécessitant le port de prothèses. Présente à l’international, elle doit faire face à une forte concurrence, notamment européenne, mais sa stratégie de valoriser le rapport humain et la personnalisation en font un acteur majeur du marché. Au contact permanent des patients, PROTEOR investit en R&D pour garantir des produits fiables et accessibles à destination des particuliers comme des professionnels. Cette recherche permanente d’amélioration a révélé l’intérêt de l’étude de la marche des personnes appareillées au cours d’un premier partenariat avec l’IBHGC. Cette première phase a été complétée d’éléments sur l’apport du numérique pour les composants prothétiques. PROTEOR et le Carnot ARTS ont eu ainsi, dès 2010, matière à innover dans le domaine des situations de déplacement complexes. Afin de maintenir et renforcer sa position et notamment auprès des grands donneurs d’ordre institutionnels, PROTEOR a poursuivi son partenariat, valorisant ainsi les apports mutuels des deux organisations.

Le partenariat

L’IBHGC est spécialisée en biomécanique humaine au sein du Carnot ARTS. Transdisciplinaire, l’Institut s’attache à étudier toutes les situations de lésions ou dysfonctionnements et aux moyens de les prévenir, diagnostiquer ou compenser. C’est notamment au travers de thèses CIFRE successives que la base de modélisation a pu être enrichie et que les effets d’un équipement prothétique sur la locomotion ont pu être appréhendée en mixant approche expérimentale et modélisations numériques.
La collaboration se poursuit depuis le début des années 2000 et a permis à PROTEOR de bénéficier d’un apport constant des dernières recherches dans un climat de confiance réciproque et d’échange. La diversité des cas patients, leur évolution sur la durée et la permanence des liens avec PROTEOR ont contribué à la mise en œuvre de technologies embarquées au profit d’un produit récompensé par le ministère de la Défense.
Protéor continue de miser sur la personnalisation et privilégie les recherches sur l’adaptation aux situations de la vie courante et la qualité de l’emboiture pour poursuivre son développement.

janvier 2022

La seringue sans aiguille de Crossject finalisée grâce au Carnot ICÉEL

Partenariat Carnot ICÉEL - Crossject

Crossject atteint son objectif de donner aux malades comme aux professionnels un moyen d’injecter en toute sécurité un médicament sans l’usage d’aiguille.

Fermer
Partenariat Carnot ICÉEL - Crossject

La seringue sans aiguille de Crossject finalisée grâce au Carnot ICÉEL

Crossject atteint son objectif de donner aux malades comme aux professionnels un moyen d’injecter en toute sécurité un médicament sans l’usage d’aiguille.

L'innovation

L’ambition de Crossject est de fiabiliser l’administration de produits médicaux par simple pression d’un diffuseur sur la peau. Sans aiguille, les facteurs de stress du malade et les causes d’accident lors de l’acte sont considérablement réduits. Après des années de recherche en collaboration avec patients et médecins, ZENEO®, un dispositif à usage unique, simple d’utilisation et garantissant l’injection de la bonne quantité de produit dans les conditions idéales, est mis sur le marché. Forte d’une expertise unique, Crossject devient un acteur incontournable de l’auto-injection notamment en situation d’urgence et de maladies chroniques.

Le besoin

Crossject a rapidement démontré l’intérêt de son concept lors des premiers essais sur le vaccin de la grippe en 2005. Dans un premier temps, il a fallu travailler sur l’ergonomie et le contrôle de la quantité injectée. Le dispositif se devait d’être adaptable aux viscosités de différents produits injectables et devait assurer un transfert à la profondeur souhaitée : intradermique, sous-cutanée ou intramusculaire. Toutefois, les méthodes conventionnelles de mesure d’efficacité réalisées ne donnaient pas les résultats escomptés. En s’adressant à une unité de l’institut Carnot ICÉEL spécialiste des fluides, «Crossject a pu explorer des solutions qui vont à l’encontre de notre raisonnement historique», souligne Patrick ALEXANDRE, PDG de Crossject. Grâce à son expérience en modélisation et mise en œuvre des microjets sous pression, TJFU, composante du Carnot ICÉEL, a conçu pour Crossject un canal d’injection original, cœur du dispositif d’injection et objet d’un des nombreux brevets qui placent Crossject en situation de force par rapport à la concurrence.

Le partenariat

L’institut Carnot ICÉEL, regroupant 22 laboratoires, couvre les besoins en R&D à fort impact sociétal des secteurs de l’énergie et de l’environnement durable.
Il est partenaire des plus grands industriels et des PME à l’image de Crossject qu’il a aidé à innover par la rupture. Son CRT TJFU spécialiste des microjets fluides sous pression, a réussi le défi de faire gagner 10 à 20% d’efficacité hydrodynamique du canal d’injection grâce à une géométrie innovante. « Crossject a pu franchir un cap décisif dans l’amélioration de l’efficacité du dispositif d’injection ZENEO® », soutient Abdel TAZIBT, chercheur au Centre de Recherche Technologiques TJFU. La coopération se poursuit au-delà du dépôt de brevet commun, pour améliorer encore la flexibilité et la robustesse de la seringue ZENEO® et réduire le coût. 7 produits dont 5 pour les situations d’urgence sont en phase d’AMM. L’obtention du prix Janus 2017 de la Prospective souligne l’impact de ZENEO® sur le comportement des utilisateurs, la création de nouveaux gestes et d’une nouvelle économie.

janvier 2022

Les régions

Auvergne-Rhône-Alpes
Bourgogne-Franche-Comté
Bretagne
Centre-Val de Loire
Grand Est
Hauts-de-France
Île-de-France
Normandie
Nouvelle-Aquitaine
Occitanie
Pays de la Loire
Région Sud
Une présence sur tout le territoire

Les instituts de la région