Projet de développement d’un vaccin contre le SRAS-CoV-2 porté par l'institut Pasteur labellisé Carnot financé par le CEPI

03 2020
Les Carnot préparent le futur

L'Institut Pasteur labellisé Carnot porte le projet de développement d’un vaccin contre le SRAS-CoV-2 émergent financé par le CEPI (Coalition for Epidemic Preparedness Innovations) à hauteur de 4,3 millions d’€ dans le cadre d’un consortium avec Themis et l’université de Pittsburgh / Center for Vaccine Research (CVR). Ce projet est fondé sur l’utilisation du vaccin contre la rougeole comme vecteur de ce candidat vaccin.

Le 30 janvier 2020, la CEPI a lancé un appel à projets international portant sur le financement de technologies vaccinales éprouvées dans l’objectif de mettre au point une réponse rapide contre le nouveau coronavirus. Dans les jours qui ont suivi cette annonce l’Institut Pasteur labellisé Carnot a postulé à cet appel en proposant le projet aujourd’hui retenu.

Le 19 mars 2020, la CEPI annonce le financement du projet du consortium de l’Institut Pasteur, de Themis Bioscience GmbH (Themis) et de l’université de Pittsburgh / Center for Vaccine Research (CVR), dont l’objectif est le développement d’un vaccin contre le SRAS-CoV-2.

« Cette approche reposant sur l’utilisation de ce vecteur a été choisie pour développer un vaccin contre le SRAS-CoV-2 sur la base de notre expérience existante avec cette technologie », explique le Pr Stewart Cole, directeur général de l’Institut Pasteur.

Le vaccin rougeole est ici utilisé comme un véhicule (ou vecteur). En utilisant le vaccin contre la rougeole (aussi appelé MV) comme vecteur, des vaccins recombinants peuvent être conçus pour exprimer des antigènes d’autres agents pathogènes (fragments du virus du sida, de la dengue, du Nil occidental, de la fièvre jaune, de la fièvre de Lassa, ou d’autres maladies émergentes…). L’utilisation du MV pour la vaccination contre ces agents pathogènes, permet de délivrer les antigènes chez les individus à vacciner directement dans les compartiments du système immunitaire susceptibles d’induire une réponse mémoire protectrice.

Le vaccin rougeole est un des vaccins existants largement éprouvé, utilisé depuis plus de 40 ans, distribué dans le monde entier, déjà administré à plus de 2 milliards d’enfants avec succès et conférant une protection de 95% sans effet secondaire notable. Ce vaccin est un virus vivant atténué qui induit une immunité humorale et cellulaire. Il a un dossier de sécurité solide, est très efficace et confère une immunité quasiment à vie. En l’utilisant comme vecteur pour proposer des nouveaux vaccins contre d’autres pathogènes, on espère obtenir ces mêmes caractéristiques.