L'Oréal se dote d'un outil performant pour la déformulation chimique de formules de parfumerie grâce au Carnot Smiles

01 2020
Les Carnot et les entreprises

Dans le domaine de la parfumerie, afin de maitriser la qualité des mélanges utilisés, analyser et comprendre la composition de ces mélanges représente un enjeu majeur. Le but est d’identifier les nombreux composés du mélange. La résolution de ce problème nécessite une expertise en mathématiques et particulièrement en traitement de données ainsi qu’en analyse du signal.
Une expertise mathématique à la pointe a permis d’effectuer une rigoureuse opération de déformulation chimique à travers la conception de nouvelles méthodes numériques adaptées. La déformulation consiste à analyser une grande quantité de données sous forme de signaux issus d’une chromatographie couplée à une spectrométrie de masse. L’objectif est d’obtenir la composition moléculaire et la composition en matières premières du mélange d’origine.

Le Carnot Smiles apporte son expertise en analyse numérique, traitement de données et analyse du signal pour construire un nouvel algorithme de déformulation chimique en collaboration avec les experts en parfumerie de L’Oréal qui apportent leur compétence métier.
Le processus consiste à lire un chromatogramme et à détecter la présence de molécules connues en utilisant une base de données. Un algorithme d’identification permet de faire la correspondance entre des spectres de masse mesurés et ceux d’une base de données construite au préalable. Le chromatogramme est décomposé à l’aide de méthodes avancées de traitement du signal. Une analyse fine est effectuée sur chaque élément du chromatogramme à l’aide d’une étude de corrélations pour mettre en relation les espèces chimiques en présence et la base de données. L’outil automatisé fourni à L’Oréal permet désormais une meilleure identification, une quantification plus précise des molécules et des matières premières contenues dans un parfum, elle permet également un gain de temps considérable dans l’analyse des mélanges.
Six mois de collaboration étroite entre les deux équipes de recherche, un fil directeur liant laboratoire de recherche publique et laboratoire de recherche industriel, ainsi qu’une expertise académique qui trouve des applications industrielles grâce à l’expertise métier, ce qui n’a été que du gagnant gagnant.