[Journée internationale des droits des femmes] Portraits de femmes influentes Carnot

03 2021
Réseau Carnot

Plus les femmes occupent des positions de leadership, d’influence, plus nous nous approchons d’une égalité Femme-Homme. Les instituts Carnot soutiennent cette évolution. 

La journée internationale des droits des femmes - 8 mars 2021 est l'occasion de valoriser ces femmes qui font parties du réseau Carnot. Découvrez le portrait de quelques unes d'entre elles : Patricia KRAWCZAK, directrice générale du plan stratégique des plateformes IMT (institut Carnot TSN)  mais aussi professeur à l'IMT Lille Douai (institut Carnot M.I.N.E.S) ; Muriel VAYSSIER-TAUSSAT, directrice de l'institut Carnot France Futur Elevage ; Tatiana BESSET est chercheuse en chimie organique au laboratoire COBRA (institut Carnot I2C) ; Muriel Bardor est professeur à l’Université de Rouen Normandie, directrice adjointe du Laboratoire Glyco-MEV EA4358 et expert sur la Bioproduction et les Biomédicaments au sein de l'institut Carnot I2C ; Fiona Bourdoncle, chargée d’affaires dans le domaine du numérique pour les productions végétales pour l'institut Carnot Plant2Pro ; Diane Vinet, responsable communication du réseau des instituts Carnot au sein de l'AiCarnot.

Patricia KRAWCZAK (instituts Carnot TSN et M.I.N.E.S)
Patricia KRAWCZAK est Professeur de l’Institut Mines-Télécom (IMT) à l’Ecole Nationale Supérieure Mines-Télécom Lille Douai (IMT Lille Douai). Après avoir dirigé pendant près de 20 ans (2000-2019), le département d’enseignement et de recherche ‘’Technologie des Polymères et Composites & Ingénierie Mécanique’’ d’IMT Lille Douai (anciennement Mines Douai), elle assure depuis 2019 la responsabilité du programme stratégique « Plateformes » de l’Institut Mines-Télécom. Elle est Chevalier de la Légion d’Honneur et Chevalier des Palmes Académiques.
Ses thématiques de recherches portent sur les procédés de fabrication avancée, ainsi que la physique et la mécanique des polymères et composites. Elle est (co-)auteur de 400+ publications, chapitres d’ouvrages et communications, conseillère éditoriale pour le traité des Techniques de l’Ingénieur, éditrice associée du journal Frontiers in Materials, membre de l’Editorial Board des journaux Express Polymer Letters, JMST Advances et Materials. Elle est aussi membre du Directoire de la Société Française des Ingénieurs des Plastiques (SFIP), du Conseil d’Administration et du Comité d’Orientation Scientifique et Stratégique du centre technique industriel Innovation Plasturgie Composites (IPC). 
Au sein du Carnot M.I.N.E.S, Patricia Krawczak a coordonnée récemment un florilège d'articles pour "Women in Science"
 

Muriel VAYSSIER-TAUSSAT (institut Carnot France Futur Elevage)
Muriel VAYSISIER-TAUSSAT soutient sa thèse de doctorat en écologie microbienne en 1997 à l'Université Claude-Bernard-Lyon-I. Elle effectue ensuite ses recherches post-doctorales à l'hôpital Cochin à Paris jusqu'en 1999, puis à la Harvard Medical School aux États-Unis. Elle rentre en France en 2001 et entre à l'Institut national de la recherche agronomique en tant que chercheuse sur les maladies vectorielles où elle commence à s'intéresse aux tiques. En 2005, elle obtient son habilitation à diriger des recherches à l'Université Paris-Est-Créteil-Val-de-Marne. En 2009, elle est cheffe de l'équipe Groupe Vectotiq (écologie des agents pathogènes vectorisés) au sein de l'unité mixte de recherche de biologie moléculaire et d’immunologie parasitaires (UMR BIPAR). Entre 2012 et 2014, elle est coordinatrice du projet Patho-ID à L'INRA.

Entre 2014 et 2018 elle fait partie du projet européen du centre européen de prévention et de contrôle des maladies « Guidance, data collection and advices on Tick borne diseases ». 
En 2017, elle est coordinatrice du projet OHTicks financé par l’agence nationale de la recherche. Le 1er avril 2017, elle est nommée cheffe du département de la santé animale de l'Institut national de la recherche agronomique et en 2018, elle devient directrice de l'institut Carnot France Futur Elevage. Elle a été membre d'un groupe de travail sur la borréliose de Lyme au Haut Conseil de la santé publique3. Elle est également éditrice associée de la revue "frontiers in Microbioly" et enseigne depuis 2005 en cycle Master à l’Institut Pasteur4.
En 2020, lors de la pandémie de maladie à coronavirus, elle fait partie du Comité analyse recherche et expertise (CARE), réunissant 12 scientifiques et médecins pour conseiller le gouvernement sur les traitements et les tests contre le SARS-CoV-25.
 

Tatiana BESSET (institut Carnot I2C)
Tatiana BESSET est chercheuse en chimie organique au laboratoire COBRA UMR6014 (CNRS, Université Rouen Normandie, INSA Rouen Normandie). Après un doctorat (2009) à l’Université Joseph Fourier (Grenoble), elle a poursuivi par un stage postdoctoral dans le groupe du Prof. F. Glorius (Westfälische Wilhelms-Universität Münster, Allemagne). En 2011, elle a rejoint l’équipe du Prof. J. Reek à l’Université d’Amsterdam (Pays-Bas). Depuis 2012, elle travaille en tant que chargée de recherche CNRS (CRCN) et ses recherches portent sur le développement de nouvelles stratégies mettant en jeu la catalyse par des métaux de transition (activation des liaisons C-H) appliquées à la synthèse innovante de nouveaux synthons organiques et en particulier de dérivés fluorés. En 2017, elle a été lauréate de la prestigieuse bourse européenne ERC Starting Grant (2017).  Lauréate en 2018 de la médaille de bronze du CNRS et du prix Jean Pierre Sauvage de la DCO (SCF), elle a récemment été récipiendaire du Thieme Chemistry Journals Award. Elle est membre du comité éditorial du journal European Journal of Organic Chemistry et fait partie de son comité consultatif international ainsi que du comité consultatif constitué de chercheurs en début de carrière pour le journal Chemistry An European Journal.  

 
Pr Muriel BARDOR (institut Carot I2C)
Après un doctorat européen sur la N-glycosylation d’anticorps recombinants produits dans des plantes transgéniques, Muriel Bardor a travaillé pendant 2 ans sur la biologie des acides sialiques chez les mammifères à l’Université de Californie San Diego, USA. De 2010 à 2012, elle a travaillé à Singapour (Bioprocessing Technology Institut, A*STAR) comme responsable du groupe d’analyse structurale qui développait des méthodes d’analyse pour caractériser des biomédicaments produits dans des cellules de mammifère. Actuellement, Muriel Bardor est professeur à l’Université de Rouen Normandie, directrice adjointe du Laboratoire Glyco-MEV EA4358 et expert sur la Bioproduction et les Biomédicaments au sein du Carnot I2C. Elle est récipiendaire de la PEDR depuis 2006 et a été membre IUF Junior 2014. En 2019, elle a été promue 1ère classe par la section CNU64 à 45 ans. Elle est actuellement en délégation CNRS auprès de l’Unité de Glycobiologie Structurale et Fonctionnelle, UMR CNRS 8576. Elle est auteur ou co-auteur de 100+ publications, chapitres d’ouvrages et communications, 7 brevets, conseillère éditoriale dans des journaux scientifiques comme Frontiers in Marine Biotechnology, Frontiers in Plant Science, The Open Microalgae Biotechnology, membre élu de conseils (UFR, département, COS externe, CCSE64…) et membre du comité d’organisation des Journées POLEPHARMA du Biotesting. Au cours de sa carrière, Muriel Bardor a développé un réseau de collaboration de recherche avec des sociétés comme Medicago Inc, Agilent Technologies, Samabriva, Virbac grâce aux outis analytiques qu’elle développe pour la caractérisation fine et détaillée de biomédicaments. Le projet innovant de bioproduction qu’elle développe avec son équipe et qui vise à produire des anticorps monoclonaux dans la microalgue P. tricornutum s’inscrit dans une vaste stratégie déployée en Région Normandie qui fédère l’ensemble des acteurs de l’écosystème de la recherche et de la valorisation autour de la thématique et ce, dans l’objectif de faire émerger une filière industrielle pionnière avec des partenaires stratégiques comme e-Zyvec, le CEA, l’IFREMER et TIBH, incubateur industriel du Grand Défi national « Biomédicaments ». Ce projet à fort impact  économique tant régional que national est actuellement financé par la région Normandie et via un projet de maturation de Normandie Valorisation. Les résultats seront valorisés prochainement par la création d’une start-up actuellement en préfiguration.
 

Fiona BOURDONCLE (institut Carnot Plant2Pro)
Depuis 2018, Fiona Bourdoncle est chargée d’affaires dans le domaine du numérique pour les productions végétales pour le Carnot Plant2Pro porté par INRAE. Connaisseuse des compétences des équipes de Plant2Pro, à l’écoute des besoins du monde économique, elle est l’intermédiaire clé pour créer les partenariats qui feront les innovations de demain.
C’est lors d’un stage de fin d’études au sein d’Agri Sud-Ouest Innovation, un pôle de compétitivité pour l’agriculture et l’agroalimentaire, que Fiona Bourdoncle est conquise par les métiers de valorisation de la recherche. Son diplôme d’ingénieur agronome en poche, elle décide de rejoindre INRAE Transfert en 2018 en tant que chargée d’affaires. Depuis, la jeune femme a pour mission de renforcer la recherche partenariale de « son » institut Carnot, Plant2Pro, qui regroupe 16 unités mixte de recherche INRAE et trois instituts techniques agricoles (Arvalis, Terres Inovia et l'Institut Français de la Vigne) en facilitant et en accompagnant les rencontres entre les chercheurs et leurs futurs partenaires.
Au sein de l’équipe de chargés d’affaires d’INRAE Transfert, Fiona Bourdoncle est spécialisée dans le numérique au service des productions végétales. En plein essor, le numérique tel qu’il est travaillé à Plant2Pro peut être appliqué à de nombreux usages en agronomie : le pilotage des cultures, la caractérisation des plantes, le développement de systèmes de culture plus durable, le suivi des épidémies ainsi que la prévision et la gestion des risques, « un sujet crucial pour l’ensemble des enjeux auxquels l’agriculture fait face aujourd’hui », note la jeune femme. [...]

Diane VINET (Association des instituts Carnot)
Communicante depuis plus de 15 ans, Diane Vinet a d'abord occupé des postes de consultante en communication en agence pour des clients dans le domaine des TIC mais aussi au sein d'entreprise tel que VINCI. En 2008, elle intégre le réseau Carnot pour un poste de chargée de communication à l'AiCarnot puis en 2018 devient responsable communication pour gérer l'ensemble des actions de com externe, interne, événementielle, digitale. Aujourd'hui Diane travaille en collaboration avec Céline Audy chargée de communication à l'AiCarnot pour développer et accroître la visibilité et la notoriété Carnot. 

Nous sommes de plus en plus nombreuses, mais ce n’est pas suffisant. La recherche, comme tous les secteurs, a besoin de talents au féminin. 
► Rejoignez nous ! 

Légende de la photo : Elisabeth Lefevre-Rémy, Vanessa Blasin-Aube, Fanny Tomaszek, Susana Bonnetier, Hélène Determe, Kateryna Fatyeyev, Elisabeth Payeux, Géraldine Gubitta-Wane, Lisa Domicent, Justine Hueber, Chloé Auffredou, Stéphanie Pedron, Catherine Renard, Carole Caranta, Elisabeth Borchier, Gaëlle Baudry, Florence Lefevre-Joud, Emanuela De Luca, Emilie Naouri, Céline Vinot, Agnès Laboudigue, Virginie Buil, Pauline Crepel, Mariana Tsymbrovska, Céline Audy, Aurélie Malzert-Fréon, Diane Vinet, Brigitte Martin, Margarita Anastassova, Sara Tucci, Lesly-Ann Daniel, Fanny Wacquet, Martine Pithioux, Nathalie Guyader, Nathalie Turc, Amel Bouakaz, Aurélie Campagne, Pascale Payerne, Nadia El-Kissi, Patricia Krawzcak, Laurence Rimoux, Fouzia Boulmedais, Fiona Boudoncle, Marie-Alice Skader, Amrin Nagamia, Muriel Bardor, Tatiana Besset, Coraline Caullet, Séverine Vaselli, Muriel Vayssier-Taussat, Cécile Perrio, Carine Thiot-Sabot, Charlotte Choquet, Justine Borssard, Anne Nahant.