Carnot : 2e déposant de brevets en France

12 2018
Réseau Carnot

Avec 1 020 brevets prioritaires déposés en 2017, le réseau Carnot se hisse au 2e rang des déposants français de brevets. Une performance réalisée par les 38 Carnot et leurs 31 000 professionnels de la recherche, représentant seulement 18% des effectifs de la recherche publique au service de l’innovation et de la compétitivité des entreprises de tous les secteurs technologiques et industriels.

Cette année encore, le réseau Carnot a permis aux entreprises d’innover, gagner des parts de marché, être plus attractives et s’imposer dans leurs marchés face à une concurrence mondialisée.

C’est notamment le cas du grand groupe IDEMIA, leader mondial de l’identité augmentée qui, grâce à une collaboration avec le Carnot Télécom et Société numérique (TSN) et au brevet déposé par deux chercheurs Télécom SudParis (composante du Carnot TSN), a développé BioDigital, un lecteur biométrique d’empreintes digitales. Cet outil de nouvelle génération est capable de comparer des empreintes digitales, grâce à une technologie sans contact, de manière plus sûre et plus efficace en détectant les fausses empreintes avec un taux de succès proche de 100%.

De nombreuses collaborations et transferts de technologie ont été couronnés de succès dans le secteur de l’aéronautique. La PME iséroise Multix est ainsi sur le point d’être retenue pour équiper les aéroports américains de détecteurs d’explosifs grâce à une technologie issue du Carnot Leti. Reposant sur 13 brevets, cette technologie permet une analyse des matériaux tellement fine qu’elle permet de discriminer le contenu d’une boisson gazeuse « light » d’une boisson gazeuse classique.

Les dépôts de brevets des Carnot permettent aussi à des jeunes pousses de s’implanter dans un marché grâce à une innovation compétitive. C’est notamment le cas de Neurophoenix qui, en s’appuyant sur des recherches conduites par le laboratoire de Neuro-immunologie virale dirigé par Monique Lafon à l'institut Carnot Pasteur Microbes et Santé, au sein de l’Institut Pasteur, développe une molécule innovante aux propriétés à la fois neuroprotectrices et neurorégénératives. Cette start-up, créée en 2018, a pour ambition de mettre au point un traitement thérapeutique des neuropathies optiques qui, à l’instar du glaucome, touchent 80 millions de personnes dans le monde et sont lourdement handicapantes.

De son côté, la start-up Calytechnologies industrialise un dispositif breveté issu du Carnot Ingénierie@Lyon de protection du système électrique des avions contre la foudre. Cette solution, cinq fois plus petite en volume que les solutions actuelles, repose sur les matériaux SiC permettant d’accroître les performances à hautes températures et hautes tensions des composants électroniques de puissance et de protéger des circuits électriques en tension.

Enfin, pour faire face au problème des milliers de canalisations arrachées lors de travaux sur la voie publique, le Carnot Leti a aidé la société Ryb à proposer une solution efficace grâce à une canalisation intelligente équipée d’une puce RFID signalant sa position au centimètre près. La compétitivité de la société est assurée par 3 brevets déposés dans le cadre de ce transfert technologique.

Toutes les infos concernant les 38 CarnotRetrouvez les chiffres clés du réseau