SID4Bio, une caméra pour l’imagerie de cellules vivantes

Que ce soit dans le domaine de la biologie fondamentale ou dans celui du diagnostic médical, il est important de pouvoir identifier finement les différentes cellules et composés cellulaires. La localisation précise de ces objets et leur quantification sont souvent nécessaires et les techniques de microscopie optique doivent aujourd’hui pouvoir répondre à l’ensemble de ces besoins d’observation, d’identification, de localisation et de quantification. Mais avec les méthodes de coloration ou d’imagerie par fluorescence, utilisées pour contrebalancer le caractère semi-transparent des cellules, la quantification et le suivi de l’évolution temporelle des échantillons biologiques vivants restent difficiles du fait de problèmes de fiabilité dans le temps ou de toxicité des marqueurs utilisés.

Les partenaires

Institut Carnot STAR (www.icstar.fr) / équipe MOSAIC de l’Institut Fresnel.

PHASICS (www.phasicscorp.com) : PME créée en 2003, qui a développé son activité à partir d’une technique brevetée d’interférométrie à décalage, permettant l’analyse haute résolution de front d’onde en optique. Ses analyseurs ont des applications dans les domaines de la métrologie laser, la métrologie optique et, maintenant, l’imagerie de phase quantitative pour la microscopie.

L’avancée scientifique / technologique

Une nouvelle méthode d’analyse en biologie cellulaire, la microscopie de phase quantitative, a été mise au point grâce à la collaboration entre PHASICS et l’équipe de recherche spécialisée en biophotonique de l’institut Carnot STAR. Exploitant les propriétés de l’interaction entre la lumière et l’échantillon biologique avec la technique d’interférométrie développée par l’entreprise, elle permet d’observer très simplement des échantillons sans marquage préalable, avec un excellent contraste, et de réaliser des analyses d’images quantitatives. La masse sèche des cellules individuelles est par exemple évaluée, ce qui permet de suivre précisément le cycle cellulaire, donnée importante dans l’étude des cancers. Des domaines très éloignés du précédent, comme les phénomènes thermiques à l’échelle microscopique, sont maintenant concernés par cette technologie, ce qui engendre de nouveaux liens avec la biologie car les cellules sont sensibles au stress thermique. Les techniques développées permettent de doser très précisément et très localement ce stress et ouvrent de nouvelles voies en biologie cellulaire et en médecine.

Avantage concurrentiel apporté aux acteurs économiques

Cette technique de microscopie de phase quantitative commercialisée par PHASICS permet d’obtenir des images dont la résolution en phase est meilleure que celle de l’holographie numérique, avec une mise en œuvre beaucoup plus simple et un coût compatible avec une diffusion importante dans les laboratoires de biologie et de pathologie. Le produit SID4BIO permet à PHASICS d’être présent sur un nouveau marché à fort potentiel dont la croissance est supérieure à 10% par an.

Contacts :
Institut Carnot STAR : Serge MONNERET – serge.monneret@fresnel.fr
PHASICS : Benoit WATTELLIER – bw@phasics.fr

Revenir à la page de présentations du show-room des 10 ans des instituts Carnot