Les instituts Carnot et les entreprises - Mars 2015

2 Mars 2015

L'institut Carnot Onera ISA et SNCF Réseau viennent de s'engager dans un partenariat de recherche dédié à la conception de solutions drones pour la surveillance du réseau ferré.

D’une durée de 5 ans et d’un montant de plus de 4 millions d’euros, ce contrat de recherche « Partenariat Recherche Industrie » a pour objectif de développer des technologies innovantes et de concevoir des systèmes drones sur-mesure pour des applications spécifiques aux besoins de SNCF Réseau.

Deux domaines de recherche prioritaires ont été identifiés :

  • le suivi de linéaire : surveillance du réseau (voies ferrées, caténaires, abords...) sur de grandes distances.
  • l’inspection : inspection d’ouvrages et d’installations (gares, technicentres ferroviaires, verrières, structures métalliques, ouvrages d’art, trains...).

Dans cet objectif, l’institut Carnot ONERA ISA mettra à disposition de SNCF Réseau toute son expertise « système drones » acquise depuis plus de 15 ans, notamment dans les domaines des capteurs et des traitements d’images associés, de moyens performants de simulation ou de conception de plates-formes innovantes conformes à la réglementation.
Ce partenariat entre SNCF Réseau et un organisme de recherche de très haut niveau présente l’intérêt de marier la multidisciplinarité et l’avance technologique de l’ONERA avec le savoir-faire industriel de SNCF pour développer des solutions de surveillance par drone au service des clients.

Bruno Sainjon, Président de l’ONERA déclare : « Nous sommes fiers de construire aux côtés de SNCF des solutions technologiques innovantes dans un marché aussi stratégique et en pleine croissance que celui des drones.»

Jacques Rapoport, Président Directeur Général de SNCF Réseau souligne « L’innovation est un puissant levier de modernisation, SNCF Réseau s’entoure avec l’ONERA des meilleurs compétences pour développer l’usage des drones au service du réseau ferré du quotidien ».

Pour découvrir ce projet plus en détail.

L'institut Curie Cancer et Abbott annoncent la signature d'un contrat de licence exclusive sur un biomarqueur dans le cancer de la vessie.

L'institut Carnot Curie Cancer et Abbott Molecular, société du groupe Abbott spécialisée dans le diagnostic, annoncent la signature d’un contrat de licence exclusive sur le biomarqueur FGFR3 dans le cancer de la vessie.

Abbott acquiert les droits exclusifs sur le brevet portant sur les mutations du gène FGFR3 dans le cancer de la vessie détenu par l’institut Curie, le CNRS, et l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris, suite aux travaux de l’équipe de François Radvanyi (Directeur de Recherche CNRS à l’Institut Curie) en association avec l’équipe des pathologistes de l’Hôpital Henri Mondor. Le biomarqueur FGFR3 peut être utilisé à partir d’échantillons d’urine ou de tumeur pour la détection précoce, la surveillance, et le pronostic dans les cancers de la vessie. Cette licence permet à Abbott d’augmenter son implication scientifique et son leadership en matière de diagnostic moléculaire et dans le domaine du cancer de la vessie.

"Nous sommes heureux de pouvoir collaborer avec Abbott compte tenu de leur grande expertise en termes de diagnostic moléculaire et de diagnostics compagnons. Cet accord va permettre à Curie Cancer d’optimiser l’utilisation clinique des mutations du gène FGFR3 (...)" a déclaré Damien Salauze, Directeur de l'institut Carnot Curie Cancer.

Dans un premier temps, le test de mutations FGFR3 sera disponible début 2015 à travers PersonalizeDx, le laboratoire d’analyse de biologie médicale d’Abbott, ce qui complètera la gamme grandissante de tests dans le domaine de l’urologie. Par ailleurs, Abbott Molecular développe d’autres tests, et explore la possibilité de collaborer avec des sociétés pharmaceutiques pour l’exploitation du test FGFR3 comme diagnostic compagnon pour de nouvelles thérapies du cancer de la vessie.
Lire le communiqué de presse

L'institut Carnot LSI et S3 Studios : une collaboration pour développer le potentiel de la photo 3D.

Le prestigieux studio photos vietnamien S3 Studios et l'institut Carnot LSI viennent de débuter une collaboration. Cette association a permis à S3 Studios de bénéficier de l'expertise croisée du Laboratoire d'Informatique de Grenoble et des experts en maturation de l'institut Carnot LSI. Une alliance de plusieurs mois dont S3 Studios ressort avec de belles avancées.

S3 Studios est un studio de photos ayant une démarche d’innovation produit en développant une application Android et IOS qui permet notamment de manipuler et de contrôler des photos 3D.

Lorsqu'il s'agit de photos 3D, on associe plusieurs clichés obtenus grâce à une combinaison d’appareils photos disposés en arc de cercle autour de l’objet photographié. Il faut donc combiner les différentes images pour reproduire la sensation de faire pivoter un objet ou bien de tourner autour. Pour améliorer l’expérience utilisateur,  il est essentiel de lisser le comportement des images ce qui permet d’éviter l’aspect saccadé que l’on retrouve notamment sur un gif animé.
Ce lissage est obtenu en détectant des points d’intérêt sur les photos et en les mettant en correspondance d’une photo à l’autre. Cette mise en correspondance de points d’intérêt est un travail essentiel mais qui prend énormément de temps s’il est fait manuellement – c'est le cas aujourd’hui au sein de S3 Studios. A l’inverse, automatiser le principe permet d’économiser un temps précieux mais requiert une expertise très spécifique en vision par ordinateur et en traitement d’images.

"Notre besoin spécifique ne collait pas forcément avec les offres disponibles sur le marché. On a donc cherché un laboratoire qui pouvait nous épauler sur cette phase spécifique de développement, précise Daniel Caune responsable produit chez S3 Studios. J’ai entendu parler de l’institut Carnot LSI via le projet qu’il a soutenu sur un nouveau mode d’interaction avec une scène 3D : le suivi de la position de la tête de l’utilisateur.  Après un premier rendez-vous pour discuter de notre besoin, le pôle de maturation du Carnot LSI nous a proposé une offre de collaboration avec une expertise scientifique et un développement logiciel adapté qui collaient précisément à notre besoin".
Le pôle de maturation du Carnot LSI a livré un logiciel de détection automatique et de mise en concordance de points d’intérêts qui s’adapte au logiciel de morphing développé en interne chez S3 Studios. "Les résultats qui viennent de nous être livrés sont très intéressants, conclut Daniel Caune. On est content de cette première collaboration qui peut très certainement déboucher vers d’autres développements…"
Plus d'information