Actualités

8 Avril 2014

Les instituts Carnot et les entreprises - avril 2014

- L'institut Carnot ARTS intègre l'Oculus Rift à sa plateforme logicielle iiVR

- Convertir la chaleur perdue en électricité : la start-up Enogia et l’institut Carnot IFPEN Transports Energie s'allient pour codévelopper une gamme innovante de mini-centrales électriques.

- L'institut Carnot Inria et Microsoft prolongent leur collaboration pour quatre années de partenariat autour du Centre de Recherche Commun Inria-Microsoft Research.

Lire la suite
Fermer

Les instituts Carnot et les entreprises - avril 2014

L'institut Carnot ARTS intègre l'Oculus Rift à sa plateforme logicielle iiVR

L’Institut Image, composante de l'institut Carnot ARTS, développe depuis plusieurs années sa propre solution logicielle de réalité virtuelle baptisée iiVR et vient de l’adapter au casque Oculus Rift, un casque de réalité virtuelle qui sera commercialisé cet été par la société américaine Oculus VR. Ce travail a été effectué grâce à l’architecture très souple d’iiVR pouvant s’adapter rapidement au nombre d’écrans disponibles tout en assurant les déformations d’images nécessaires. Bien que son prix soit modeste (300$), l’Oculus Rift offre une expérience immersive très intense, peut être trop à en juger par les réactions des premiers utilisateurs qui peuvent rapidement souffrir du cyber malaise. L’équipe de l’Institut Image réalise des travaux de recherche pour limiter ces effets afin de pouvoir exploiter tout le potentiel de ce dispositif. Sa légèreté et sa facilité de mise en œuvre a d’ores et déjà permis au réseau ViZiR de présenter des applications de réalité virtuelle lors de plusieurs salons.

Convertir la chaleur perdue en électricité : la start-up Enogia et l’institut Carnot IFPEN Transports Energie s'allient pour codévelopper une gamme innovante de mini-centrales électriques.

La start-up Enogia et l’institut Carnot IFPEN Transports Energie viennent de signer un partenariat stratégique pour codévelopper et commercialiser une gamme de technologies Rankine de conversion de chaleur en électricité. L’innovation repose sur l’utilisation de micro-turbines à haute efficacité permettant de produire 5 à 100 kW d’électricité. L’objectif est de récupérer la chaleur perdue des gaz d’échappement des moteurs à combustion, aussi bien dans les installations stationnaires (groupes électrogènes, installations de cogénération) que dans les moyens de transport, notamment ferroviaires et maritimes.

Créée en 2009 par quatre jeunes ingénieurs, la start-up marseillaise Enogia est spécialisée dans les systèmes ORC (Organic Rankine Cycle)1 qui transforment la chaleur perdue en électricité. Au cœur de leur performance, une micro-turbine très innovante, fonctionnant comme une centrale électrique, conçue et fabriquée par Enogia. La start-up est l’un des leaders mondiaux dans le domaine des turbines de petites puissances (à partir de 5 kW). Ayant démarré récemment la commercialisation d’une gamme de produits destinés à améliorer le rendement des groupes électrogènes, Enogia a d’ores et déjà obtenu des succès commerciaux, notamment auprès d’exploitations agricoles (unités de méthanisation), en France comme à l’étranger.

Le partenariat avec l’institut Carnot IFPEN Transports Energie offre aujourd’hui à Enogia un tremplin pour une nouvelle ambition : élargir la gamme de puissance de ses turbines (jusqu’à 100 kW) et adresser le marché des transports. IFPEN Transports Energie apporte son appui scientifique et technique pour optimiser l’architecture du système afin d’en améliorer encore l’efficacité. Le système permettra de récupérer la chaleur dans les gaz d’échappement et/ou les circuits de refroidissement de tous types de moteurs à combustion (diesel, gaz, biogaz, essence), de 100 kW à 1 MW.
Lire le communiqué de presse

L'institut Carnot Inria et Microsoft prolongent leur collaboration pour quatre années de partenariat autour du Centre de Recherche Commun Inria-Microsoft Research.

Ce partenariat, qui réaffirme l’envergure de ce centre de recherche public/privé de rang mondial et l’engagement commun de Microsoft Research et l'institut Carnot Inria en matière de recherche fondamentale et d’innovation, permettra aux chercheurs installés au cœur de la future université Paris-Saclay de poursuivre leurs travaux. Ils vont ainsi, au sein de ce pôle d’excellence scientifique, ouvrir leurs champs de recherche aux nouveaux enjeux du numérique : le Big Data et ses applications telles que le traitement d’images et de vidéo, en particulier dans le domaine biologique et médical, les flux d’information dans les réseaux sociaux, ou la préservation de la confidentialité des données sur le web et dans un monde de l’Internet des objets.
Plus d'information

8 Avril 2014
20 Mars 2014

Les instituts Carnot et les entreprises - mars 2014

Lire la suite
Fermer

Les instituts Carnot et les entreprises - mars 2014

L'institut Carnot ONERA ISA inaugure la tour d'atomisation de l'Equipex MATMECA

L'institut Carnot ONERA ISA a inauguré le 18 mars dernier, la tour d’atomisation de l’Equipex MATMECA, installée sur son site de Palaisau. Cet équipement de 1,6 M€ est financé principalement par le Commissariat Général à l’investissement via l’ANR.

Ce moyen de R&D est destiné au développement de nouveaux alliages métalliques à propriétés exceptionnelles. Grâce à lui, l’institut Carnot ONERA ISA maîtrise aujourd’hui toutes les phases de conception d’alliages :
-    formulation ;
-    élaboration des poudres (lots expérimentaux) ;
-    élaboration de matériaux massifs avec différents moyens de compaction ;
-    caractérisation microstructurale et mécanique.

Il est flexible et accessible aux organismes de recherche, aux industriels, qu’ils soient concepteurs d’alliages, producteurs ou utilisateurs de poudres.

Objectif : accompagner les industriels des secteurs aéronautique et spatial, énergie, automobile et médical, qui s’engagent dans la voie de la métallurgie des poudres, et produiront à terme, des pièces par fabrication additive, frittage flash ou encore moulage par injection, des méthodes qui s’avèrent prometteuses.

Engageant l’industrie métallurgique et mécanique dans une nouvelle ère, la métallurgie des poudres, est un procédé qui répond à plusieurs enjeux :

  • la fabrication de pièces de géométrie complexe plus robustes et plus légères ;
  • un bon rendement matière (moins d’usinage) ;
  • une amélioration de la qualité métallurgique des pièces (homogénéité chimique et microstructurale) et des propriétés d’emploi ;
  • la mise en forme à une température inférieure à la température de fusion ;
  • une baisse des coûts de production.

Pour en savoir plus sur le projet MATMECA :

Le projet d’Équipement d’Excellence MATMECA s’inscrit dans le programme Investissements d’Avenir. Il est financé par le Commissariat Général à l’Investissement.

Partenaires : ONERA, ECP, ENS Cachan, École Polytechnique, Mines Paristech.

Pour plus d’informations : http://www.onera.fr/fr/actualites/signature-equipex-matmeca-concretisation-du-programme-investissements

L'institut Carnot Curie Cancer et DNA Therapeutics collaborent contre les cancers résistants aux traitements conventionnels.

Les deux structures vont poursuivre leur partenariat sur deux axes : la recherche clinique et la recherche translationnelle, en soutien à l'approche clinique. La molécule Dbait, issue de cette collaboration, est en essai clinique de phase I chez des patients atteints de mélanome avancé.

L'institut Carnot Curie Cancer, structure qui conduit les activités de recherche partenariale industrielle de l’Institut Curie, et DNA Therapeutics, société biopharmaceutique développant une nouvelle classe de médicaments contre le cancer, ont annoncé le 5 mars dernier, la poursuite de leur collaboration. Elle vise à mettre à la disposition des patients une nouvelle classe de produits thérapeutiques pour le traitement des cancers, notamment ceux qui sont résistants aux traitements classiques.

Issue de la collaboration entre l'institut Carnot Curie Cancer et DNA Therapeutics, la première molécule basée sur la technologie Dbait, nommée DT01, est actuellement évaluée, en association à la radiothérapie, dans une étude clinique de phase I chez une vingtaine de patients atteints de mélanome métastatique résistant à la chimiothérapie. Le Dr. Christophe Le Tourneau, responsable des essais thérapeutiques précoces à l’Institut Curie, et investigateur principal de cette étude, a déjà traité les premiers patients avec cette nouvelle classe de médicaments particulièrement originale.

Afin de soutenir ce programme de recherche clinique particulièrement prometteur, DNA Therapeutics et Curie Cancer ont décidé de poursuivre leur partenariat sur le plan scientifique, en plus de la clinique, et ce autour de 5 domaines :
- Approfondissement de la compréhension des mécanismes d’action des Dbait, pour mieux expliquer l’absence de toxicité de ces inhibiteurs dans les tissus sains.
- Caractérisation des tumeurs les plus sensibles et des associations les plus efficaces avec traitements de référence afin de préparer les futurs essais cliniques.  
- Identification des mécanismes potentiels de résistance au Dbait.
- Identification de biomarqueurs prédictifs de la sensibilité à Dbait
- Création de molécules Dbait de seconde génération, dotées de propriété pharmacocinétiques améliorées.
Lire le communiqué de presse

L'institut Carnot Ingénierie @ Lyon inaugure un laboratoire commun avec la société RIBER

L’Institut des Nanotechnologies de Lyon (INL) membre de l’institut Carnot Ingénierie@Lyon, a inauguré le 20 février 2014 le lancement du laboratoire commun avec la société RIBER, une PME qui conçoit et construit des systèmes d’épitaxie par jets moléculaires permettant de fabriquer des couches minces monocristallines de matériaux divers.
Cette dernière inauguration fait suite aux précédents laboratoires communs inaugurés fin 2013, associant les laboratoires membres de l’institut Carnot Ingénierie @ Lyon : IMP avec la société Hutchinson sur l’ingénierie des élastomères thermoplastiques, et AMPERE avec la société SAFRAN sur Intégration de Puissance sous Environnement Sévère.

TeraLab : une nouvelle plateforme R&D pour l'institut Carnot Télécom & Société numérique dansle domaine du Big Data

Baptisée TeraLab, cette plateforme de services a été lancée officiellement le mardi 4 février dernier par l’institut Carnot Télécom & Société numérique et le GENES (Groupe des Ecoles nationales d’économie et de statistique). Son objectif est d’apporter à la communauté nationale des chercheurs et des entreprises, un environnement de recherche et d’expérimentation pour leurs applications innovantes ou pilotes industriels. Destinée plus généralement aux projets de recherche, d’innovation et d’enseignement sur les données massives, TeraLab est lauréate de l’appel BigData 2012 du Programme d’investissements d’avenir (PIA).

La plateforme comporte des moyens matériels tels qu’une capacité de traitement considérable avec une mémoire vive de plusieurs tera-octets, des corpus de données, des applications et des outils innovants. Elle est assortie de services s’appuyant sur des compétences spécialisées dédiées.

L’utilisation sera facilitée en mode SAAS/PAAS par un catalogue de services et applicatifs fourni par des PME innovantes sélectionnées par concours. Les porteurs de projets disposeront ainsi d’un environnement optimal pour se consacrer au traitement applicatif des données massives, faciliter la production et valider les résultats de recherche pouvant être transférés dans des innovations.

TeraLab sera accessible aux PME, ETI et grands groupes, en dehors de toute exploitation commerciale, à travers des projets collaboratifs ou bilatéraux, pour développer des innovations applicatives et tester des pilotes industriels.

L’infrastructure de la plateforme TeraLab intègrera des technologies matérielles, logicielles, et des solutions à l’état de l’art pour permettre des traitements batch ou temps réel et le stockage de centaines de téraoctets de volume utile de données.
Lire le communiqué de presse

"Trophée de l'Innovation en Haute Normandie 2013" attribué au GPM (Groupe de Physique des Matériaux), composante de l'institut Carnot ESP

Le GPM (Groupe de Physique des Matériaux), composante de l'institut Carnot ESP, a reçu par SEINARI (l’agence pour l’innovation en région Haute-Normandie) le « Trophée de l'Innovation en Haute Normandie 2013 » dans la catégorie innovation technologique-académique pour les innovations issues du son laboratoire commun CEVIMAT (Centre d’Etude de VIeillissement des MATériaux) avec le CRT Analyse & Surface :

Ce laboratoire commun a pour ambition d’intervenir sur toute la chaine de valeur allant de la recherche fondamentale à l’application et de créer de la valeur en permettant aux PME/PMI et ETI de bénéficier des expertises du laboratoire GPM au travers d’une interface qui est le CRT Analyses et Surfaces. L’objectif est de s’appuyer sur le système de management par la qualité du CRT Analyse & Surface et d’apporter aux industriels un cadre pouvant répondre à leurs attentes industrielles en termes de Coût, Délai, Qualité et confidentialité.

Les 4 thèmes majeurs abordés sont :
1) le contrôle in situ, la caractérisation expérimentale, la compréhension et la modélisation des mécanismes de vieillissement,
2) la durabilité des matériaux et l’analyse des risques de défaillance,
3) un aspect plus spécifique du vieillissement des matériaux : l’évolution et la caractérisation des états de surface,
4) et enfin, en lien avec le point 3), l’étude de moyens de protection des matériaux.

Succès du forum Recherche Industrie 2014 de l'institut Carnot 3BCAR sur les molécules biosourcés

Après la réussite de la première édition du forum  de l’institut Carnot 3BCAR (Bioénergies Biomolécules & Biomatériaux du Carbone Renouvelable) organisée en 2013 à Paris sur le thème des bioénergies, 3BCAR a décidé de renouveler l’opération  le 20 janvier 2014 sur le thème des molécules biosourcées.

Dans les pays développés, plus de 100 000 produits chimiques  sont en usage et recensés dans la vie quotidienne, pour l’hygiène et la santé, l’habillement, l’habitat, les transports, où ils contribuent à notre bien-être.
Cette situation aujourd’hui est confrontée à plusieurs défis planétaires, tels que  la poursuite de la croissance de la population mondiale, avec le renforcement de classes moyennes fortement consommatrices, le renchérissement puis l’épuisement du pétrole (peak oil : quand ?), la nécessaire réduction des émissions de gaz à effet de serre et la montée des préoccupations écotoxicologiques.
Le développement des gaz de roches mères renforce le besoin de molécules comportant au moins trois atomes de carbone, offrant ainsi une opportunité supplémentaire pour les molécules biosourcées.

Près de 80 personnes ont participé à cette journée du 20 janvier, qui comportait deux temps forts :

• 6 conférences sur les  compétences et avancées scientifiques de l’institut dans le champ des molécules biosourcées, avec des focus sur les lignines, les nano-objets, les liquides ioniques, et la présentation de la plateforme de fermentation Narbonne-Toulouse dont les équipements permettent des expérimentations jusqu’au niveau de TRL 6.

• Plus de 50 rencontres directes entre les chercheurs de 3BCAR et les participants, sous forme de rendez-vous B to B pré-organisés

Pour plus d'information

20 Mars 2014
19 Mars 2014

L’Association des instituts Carnot est partenaire du 5e Forum National des Eco-entreprises de France

L’Association des instituts Carnot est partenaire du 5e Forum National des Eco-entreprises de France, organisé par l’Association PEXE le jeudi 3 avril 2014 à Paris (Ministère de l’Economie et des Finances).

             
Lire la suite
Fermer

L’Association des instituts Carnot est partenaire du 5e Forum National des Eco-entreprises de France

5e Forum National des Eco-entreprises de France


PEXE, l’association des éco-entreprises de France regroupe une quarantaine de réseaux (associations professionnelles, clusters, pôles de compétitivité) et représente près de 5000 éco-entreprises.
Elle organise le 5e Forum National des Eco-entreprises le jeudi 3 avril 2014, à Paris (Ministère de l'Economie et des Finances).
L'Association des instituts Carnot est partenaire de cet événement qui offre, sur une journée :

Actualités de la filière
Table-ronde sur la transition écologique et énergétique
Conférences sur l'innovation dans les éco-industries et son financement

Atelier Partenaires de l'innovation
Atelier Retours d'expérience sur les marchés à l'international
Vitrines de l'innovation - Trophées des entreprises innovantes

Convention d'affaires avec les grands donneurs d'ordre, les financeurs,
les laboratoires de recherche, les partenaires institutionnels

Informations et inscription : www.ecoentreprises-france.fr/

19 Mars 2014
18 Mars 2014

Maintien du certificat Afnor Qualité ISO 9001 "Système de Management Qualité" pour l'institut Carnot Ifremer EDROME

L'institut Carnot Ifremer EDROME, tout comme l'ensemble de l'Ifremer, a obtenu fin décembre 2013, le maintien du certificat Afnor Qualité ISO 9001 "Système de Management Qualité", suite au premier audit de surveillance réalisé d'octobre à décembre 2013.

Lire la suite
Fermer

Maintien du certificat Afnor Qualité ISO 9001 "Système de Management Qualité" pour l'institut Carnot Ifremer EDROME

Maintien du certificat Afnor Qualité ISO 9001 "Système de Management Qualité" pour l'institut Carnot Ifremer EDROME

L'institut Carnot Ifremer EDROME, tout comme l'ensemble de l'Ifremer, a obtenu fin décembre 2013, le maintien du certificat Afnor Qualité ISO 9001 "Système de Management Qualité", suite au premier audit de surveillance réalisé d'octobre à décembre 2013.
Le Système de Management de la Qualité de l'institut Carnot Ifremer Edrome avait été certifié ISO 9001, le 19 décembre 2012. La notion de démarche Qualité existe depuis 1998 à l'Ifremer, notamment dans le domaine de l'environnement côtier.

18 Mars 2014
6 Mars 2014

Un espace d'exposition dédié au projet Carnot PME Captiven

Jeudi 13 février 2014, l'institut Carnot Ifremer EDROME a inauguré l'espace d'exposition Captiven au Centre Ifremer Bretagne à Plouzané.
Captiven  est un dispositif d'aide à l'innovation mis en place par les trois instituts Carnot  Ifremer EDROME , IRSTEA  et BRGM . Il vise à développer les collaborations de ces trois instituts Carnot avec le monde socio-économique, en particulier les TPE, PME et ETI  dans le domaine de la métrologie environnementale. Il recouvre tous les systèmes et méthodes pour la mesure et l’instrumentation : mise au point de nouveaux capteurs, logiciels, drone de surveillance ...

Lire la suite
Fermer

Un espace d'exposition dédié au projet Carnot PME Captiven

L'institut Carnot Ifremer EDROME inaugure un espace d'exposition Captiven

Jeudi 13 février 2014, l'institut Carnot Ifremer EDROME a inauguré un espace d'exposition Captiven au Centre Ifremer Bretagne à Plouzané.

Captiven  est un dispositif d'aide à l'innovation mis en place par les trois instituts Carnot  Ifremer-EDROME , IRSTEA  et BRGM . Il vise à développer les collaborations des trois instituts de recherche avec le monde socio-économique, en particulier les TPE, PME et ETI  dans le domaine de la métrologie environnementale. Il recouvre tous les systèmes et méthodes pour la mesure et l’instrumentation : mise au point de nouveaux capteurs, logiciels, drone de surveillance ...

L’objectif est de développer les collaborations, de faciliter l’accès aux compétences, à l’expertise, aux plateformes d’essais de ces instituts de recherche et de transférer les technologies développées aux PME. Dans ce cadre, l'institut Carnot Ifremer EDROME facilite l’accès aux bassins (permettant de recréer les conditions de vent, courant, houle), caissons hyperbares (haute pression), bouées instrumentée in situ (par exemple les stations de mesures côtières MAREL)...

A cette occasion, après une présentation du projet Captiven une visite de l’espace d’exposition a été organisée. Le hall d'essais comportant 4 caissons haute pression, illustration des moyens technologiques accessibles aux entreprises, sera également présenté.


En savoir plus sur Captiven

 

6 Mars 2014
31 Janvier 2014

Accord de partenariat entre le pôle Qualitropic et l'AiCarnot

Le pôle de compétitivité Qualitropic et l’Association des instituts Carnot (AiCarnot) ont signé le jeudi 23 janvier 2014, un accord de partenariat pour favoriser l’accès, pour les entreprises de la Réunion, aux compétences des laboratoires publics non disponibles sur l’île et, tout particulièrement aux compétences des instituts Carnot.

Lire la suite
Fermer

Accord de partenariat entre le pôle Qualitropic et l'AiCarnot

Accord de partenariat entre le pôle Qualitropic et l'AiCarnot

Le pôle de compétitivité Qualitropic et l’Association des instituts Carnot (AiCarnot) signent un accord de partenariat pour favoriser l’accès des entreprises de La Réunion aux compétences des laboratoires publics de R&D.

Le réseau des instituts Carnot a pour mission de développer la recherche partenariale, c’est-à-dire la recherche réalisée en partenariat avec les entreprises pour soutenir leur innovation, gage de compétitivité et de croissance. Il a engagé une politique de partenariat avec les pôles de compétitivité afin de favoriser le rapprochement entre les entreprises membres des pôles et les instituts Carnot.

QUALITROPIC, pôle de compétitivité de La Réunion, accompagne les entreprises de l’île pour développer et mettre sur le marché de nouveaux produits et services à forte valeur ajoutée ainsi que de nouveaux procédés toujours plus compétitifs, à haute qualité environnementale.

C’est dans ce contexte que QUALITROPIC et l’Association des instituts Carnot ont signé un accord de partenariat dont l’objectif est de favoriser l’accès, pour les entreprises de la Réunion, aux compétences des laboratoires publics non disponibles sur l’île et, tout particulièrement aux compétences des instituts Carnot.

Cet accord cadre prévoit notamment :

  • la mise en place d'un programme favorisant la connaissance réciproque et l'accès des entreprises de La Réunion aux compétences de recherche françaises, notamment celles des instituts Carnot ;
  • à partir de l'identification des besoins des entreprises de La Réunion, la promotion d'un lien direct entre entreprises réunionnaises et les compétences mobilisables des instituts Carnot sur 3 grands sujets : Chimie durable, Environnement, Corps gras ;
  • la mise en place d'un partenariat privilégié pour la participation des entreprises réunionnaises aux prochaines éditions des Rendez-vous Carnot, notamment au travers de visio-meetings.
31 Janvier 2014
30 Janvier 2014

Les instituts Carnot et les entreprises - février 2014

- L'institut Carnot Curie Cancer et Servier annoncent la progression de leur partenariat dans le cancer.

- La société Soitec reconduit un contrat de R&D pour cinq ans avec l'institut Carnot CEA LETI.

Lire la suite
Fermer

Les instituts Carnot et les entreprises - février 2014

L'institut Carnot Curie Cancer et Servier annoncent la progression de leur partenariat dans le cancer.

Le partenariat ainsi renouvelé se concentre sur les cancers du sein dits "triple négatifs" afin d'identifier de nouvelles cibles thérapeutiques;

L'institut Carnot Curie Cancer, structure qui conduit les activités de recherche partenariale industrielle de l’Institut Curie, et Servier viennent d'annoncer le renouvellement de leur partenariat destiné à identifier des cibles thérapeutiques pour traiter les cancers du sein dits « triple négatifs ». La collaboration se poursuit pour trois années supplémentaires.
 
Les cancers du sein « triple négatifs » représentent environ 15 pour cent des cas de cancer du sein. Ils n’expriment ni les récepteurs aux œstrogènes ou à la progestérone (qui permettraient de les traiter par hormonothérapie), ni les récepteurs Her-2 (qui permettraient des traitements ciblés se liant aux récepteurs Her-2). Ils sont particulièrement agressifs et sont parfois peu sensibles aux chimiothérapies actuelles, d’où un besoin urgent de trouver de nouveaux traitements.
La propriété intellectuelle qui résultera de ces travaux sera partagée entre les deux partenaires.

Lire le communiqué de presse

La société Soitec reconduit un contrat de R&D pour cinq ans avec l'institut Carnot
CEA LETI

Soitec a annoncé le 18 décembre dernier, le renouvellement, pour une durée de cinq ans, de son partenariat de recherche & développement (R&D) avec l'institut Carnot CEA LETI. La collaboration portera notamment sur le développement de substrats et de matériaux offrant des performances accrues et une consommation d'énergie moindre, à un coût compétitif.
Ce nouveau partenariat met en place un puissant écosystème de R&D qui réduira considérablement le temps nécessaire pour passer de la recherche au produit fini. Grâce aux atouts de l'institut Carnot CEA LETI en matière de matériaux électroniques, de recherche pluridisciplinaire et de lignes pilotes, le prototypage d'échantillons R&D compétitifs sera rendu possible via une plateforme commune. Les coûts de R&D et les délais de mise à disposition du marché seront ainsi réduits pour Soitec et ses clients.

Le docteur Carlos Mazuré, directeur de la technologie de Soitec, a déclaré que "cet accord doit accélérer la recherche exploratoire tout comme l'innovation technologique, pour nous permettre de préparer les produits de demain. Il s'inscrit dans le cadre de la stratégie que mène Soitec pour se développer sur de nouveaux marchés grâce à la technologie du photovoltaïque à concentration (CPV), dont le rendement est très élevé, aux LED de forte intensité, destinées à des applications d'éclairage, et aux substrats spécialement développés pour des applications électroniques."

30 Janvier 2014
20 Janvier 2014

Visite de Geneviève Fioraso à l'institut Carnot ICM

Le 16 janvier dernier, Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, s'est rendue à l'Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM), labellisé Carnot.

Elle a ainsi pu découvrir le fonctionnement de la recherche translationnelle menée à l’ICM, lien essentiel entre la recherche fondamentale et la recherche clinique dans le but d’appliquer aux patients plus rapidement, des innovations diagnostiques et thérapeutiques.

Ce fut également l'occasion de mieux appréhender l'offre de recherche partenariale du Carnot ICM notamment son implication dans le consortium GLOBAL CARE intitiative dont l'objectif est l’accroissement de l’activité de recherche partenariale à l’étranger avec l’industrie et les organisations de recherche technologique internationales (RTO).

 

Lire la suite
Fermer

Visite de Geneviève Fioraso à l'institut Carnot ICM

Le 16 janvier dernier, Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, s'est rendue à l'Institut du Cerveau et de la Moelle épinière (ICM), labellisé Carnot avec le Pr. Yves Levy et de Mme Anne Jouvenceau respectivement Conseiller spécial et Conseillère Santé et sciences du vivant au sein du Cabinet de Madame Fioraso.

Elle a été reçue par le Professeur Gérard Saillant, Président de l’ICM, Monsieur Frédéric Salat-Baroux, Président de l’IHU-A-ICM, le Professeur Yves Agid et Monsieur Jean Glavany, Membres fondateurs de l’Institut, le Professeur Alexis Brice, Directeur Général de l’ICM et le Professeur Bertrand Fontaine, Directeur Général de l’IHU-A-ICM.

A cette occasion, la Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a visité lICM, labellisé institut Carnot, et a rencontré différents acteurs de la recherche. Ainsi, Stéphane Lehéricy, directeur du Centre de Neuroimagerie de Recherche (CENIR), Jean-Christophe Corvol, directeur du Centre d’Investigation Clinique (CIC) et Claire Wyart, responsable de l’équipe “Dissection optogénétique des circuits spinaux sous-tendant la locomotion”, ont pu présenter les différents aspects de la recherche réalisée au sein de l’Institut. La Ministre a également pu échanger avec cinq jeunes chercheurs sur les spécificités de la recherche menée au sein de l’Institut.

Madame Geneviève Fioraso a ainsi pu découvrir le fonctionnement de la recherche translationnelle menée à l’ICM, lien essentiel entre la recherche fondamentale et la recherche clinique dans le but d’appliquer aux patients plus rapidement, des innovations diagnostiques et thérapeutiques.

Ce fut également l'occasion de mieux appréhender l'offre de recherche partenariale du Carnot ICM notamment son implication dans le consortium GLOBAL CARE intitiative dont l'objectif est l’accroissement de l’activité de recherche partenariale à l’étranger avec l’industrie et les organisations de recherche technologique internationales (RTO).

 
20 Janvier 2014
20 Janvier 2014

Les instituts Carnot et les entreprises - décembre 2013

- GLOBAL CARE Initiative : un lancement international réussi lors de BIO-Europe 2013

- L'institut Curie Cancer et Meiogenix signent deux accords de partenariats pour développer la technologie SpiX®

- Les instituts Carnot aux 1ers Rendez-vous R&D Chimie et Matériaux
 

Lire la suite
Fermer

Les instituts Carnot et les entreprises - décembre 2013

GLOBAL CARE Initiative : un lancement international réussi lors de BIO-Europe 2013

 

Le projet GLOBAL CARE Initiative (The Global Partnering Research Initiative of the Carnot Human Health Institutes) regroupe cinq instituts Carnot, leaders mondiaux dans la R&D en santé humaine. Il a été sélectionné dans le cadre de l’appel à projets « Carnot International » des Investissements d’Avenir en 2012. Son objectif est l’accroissement à l’étranger de l’activité de recherche partenariale des instituts Carnot qui le constituent avec l’industrie et les organisations de recherche technologiques internationales (RTO).

GLOBAL CARE Initiative a tenu sa première exposition au mois de novembre lors d’un évènement professionnel d’envergure internationale afin de se faire identifier et de développer ses relations stratégiques. Les représentants des cinq instituts Carnot constituant le consortium (voir les « à propos ») étaient présents à la 19ème conférence annuelle BIOEurope®.

Cette conférence de partenariat international dans le domaine de la santé humaine a eu lieu à Vienne (Autriche) du 4 au 6 novembre 2013. Cet évènement a réuni 3 200 décideurs internationaux des secteurs de la biotechnologie, de l’industrie pharmaceutique, des services et de la finance représentant plus de 1 840 sociétés provenant de 56 pays. Le stand GLOBAL CARE Initiative a suscité beaucoup de marques d’intérêt pour cette première participation du consortium en tant que tel à un salon international.
En marge de BIO-Europe®, GLOBAL CARE Initiative a d’ailleurs participé le 7 novembre à une journée de rencontre avec des start-up autrichiennes, organisée par UbiFrance, le pôle parisien Medicen, le cluster autrichien LISA, Advantage Austria et le cluster français Atlanpôle Biothérapies.

Lire le communiqué de presse

L'institut Curie Cancer et Meiogenix signent deux accords de partenariats pour développer la technologie SpiX®


L’institut Carnot Curie Cancer, la structure qui conduit les activités de recherche partenariale industrielle de l’Institut Curie, a annoncé la mise en place de deux accords de partenariat d’une durée de trois ans chacun avec Meiogenix, une PME française qui développe la technologie SpiX® sur la base d’une licence de l’Institut Curie et de l’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique).

Cette technologie, initialement découverte lors de l’étude du cancer, reproduit en l’accélérant ce qui se produit dans la nature. La recombinaison est en effet un phénomène naturel, qui fait par exemple que deux frères issus des mêmes parents se ressemblent beaucoup, mais ne possèdent pas les mêmes caractéristiques génétiques, alors que pour chaque paire de leurs chromosomes, un chromosome leur vient de leur père et l’autre de leur mère. En accélérant ce phénomène naturel, il est envisageable d’obtenir, notamment chez les végétaux, des variétés dotées de caractéristiques d’intérêt (riz résistant à la sécheresse, …), que l’on ne peut obtenir aujourd’hui que par des croisements longs et fastidieux entre variétés existantes.

Alain Nicolas, Directeur de recherche CNRS à l’Institut Curie et son équipe, ont développé la technologie SpiX® afin de cibler et d’améliorer la recombinaison méiotique dans les régions chromosomiques dites « froides ».

« Nous avons deux objectifs. Le premier est d’évaluer les possibilités offertes par SpiX® chez l’animal, et en particulier la souris. Une validation dans ce modèle animal pourrait nous ouvrir de nouvelles perspectives chez des espèces proches comme le rat, qui est très utilisé pour étudier de nombreuses maladies dont par exemple le cancer », explique Alain Nicolas. « L’autre objectif est de développer une deuxième génération de cette technologie pour contrôler la recombinaison méiotique chez la levure, un organisme dans lequel nous avons déjà largement validé la technologie. »

« En tant que PME, il est souvent difficile d’accéder à l’expertise académique, mais nous avons trouvé dès le début en Curie-Cancer un partenaire de choix qui comprend nos besoins et nous soutient pour développer la technologie SpiX® et lui donner toute sa valeur industrielle », ajoute Giacomo Bastianelli, le PDG de Meiogenix. « Les résultats de nos programmes de recherche sont potentiellement intéressants pour les acteurs des secteurs de l’agronomie, des biocarburants, des levures industrielles, ou de l’élevage. »

Lie le communiqué de presse.

Les instituts Carnot aux 1ers Rendez-vous R&D Chimie et Matériaux

Les instituts Carnot se sont mobilisés pour participer à la convention d'affaires R&D Chimie Matériaux les 27 et 28  novembre  à Bordeaux.
Les compétences du réseau étaient aussi bien présentées dans le domaine de la chimie et des procédés, que dans celui des matériaux (fonctionnels, biosourcés, …).

Les instituts Carnot s’étaient fortement mobilisés pour représenter les compétences du réseau aussi bien dans le domaine de la chimie et des procédés, que dans celui des matériaux (fonctionnels, biosourcés, …).
Plus d’une cinquantaine de rendez-vous se sont déroulés sur les stands de l’Alliance Carnot Chimie durable (regroupant les instituts Carnot 3BCAR, CED2, ICÉEL, LISA et PolyNat), de l’institut Carnot MICA et de l’ITERG, l’Institut des Corps Gras de l’institut Carnot LISA. En parallèle, des ateliers étaient organisés dans lesquels l’ITERG était également fortement impliqué, avec des interventions portant sur les polymères biosourcés et sur les applications des dérivés lignocellulosiques.

20 Janvier 2014

Pages