Deux nouveaux Vice-présidents de l'AiCarnot

5 Décembre 2013

Lors du Conseil d'administration de l'Association des instituts Carnot, deux nouveaux Vice-présidents ont été élus le 5 décembre dernier :

 

Jean-Paul Papin, ingénieur ESSTIN (Ecole supérieure des sciences et des technologies de l’ingénieur de Nancy), dirige depuis 2006 l’Agence de programme du Cetim. Il est, à ce titre, directeur de l’institut Carnot Cetim
Arrivé au Cetim en 1999, il a d’abord été responsable de l’activité hydraulique industrielle, puis à partir de 2001, directeur du site de Nantes. Avant cette date, l’essentiel de sa carrière s’est déroulé à PCM Pompes, groupe Gevelot, où il a occupé successivement les fonctions d’ingénieurs Etudes, ingénieur technico-commercial, ingénieur responsable du service devis puis responsable des services techniques et enfin directeur industriel, membre du comité de direction de PCM Pompes.

 

     
Jean-Luc Loubet, Docteur d’état es sciences, directeur de recherche au CNRS, est président de l’institut Carnot Ingénierie@Lyon et vice-président du conseil scientifique de l’Ecole Centrale de Lyon. Il est chercheur au Laboratoire de Tribologie et Dynamique des Systèmes, Unité Mixte de Recherche CNRS, Ecole Centrale de Lyon, École Nationale d'Ingénieurs de Saint-Étienne, Ecole Nationale des Travaux Publics de l'Etat.
En 1998, après des séjours professionnels aux USA (ORNL) et en Suisse (EPFL), il centre son activité de recherche sur la compréhension des caractéristiques dynamiques des contacts à l’échelle du nanomètre, des propriétés mécaniques des couches minces et très minces. Deux niveaux d'échelles sont considérés : l'échelle macroscopique pour laquelle les propriétés sont homogènes, l'échelle moléculaire pour laquelle les propriétés sont hétérogènes.
Depuis 2007, par son action en tant que directeur puis président de l'institut Carnot Ingénierie@Lyon (I@L), il s’implique fortement dans la structuration de l'ingénierie à Lyon. I@L est un pôle fédérateur regroupant 12 laboratoires de recherche de l’Ecole Centrale de Lyon, de l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, de l’Université Claude Bernard Lyon1 et du CNRS. En son sein, plus de 1500 chercheurs, doctorants et personnels de recherche travaillent ensemble pour relever les défis de l’innovation des domaines du transport, de l’énergie et des technologies pour la santé.