Remise du Prix FIEEC de la Recherche Appliquée au Rendez-vous CARNOT 2013 : l'institut Carnot CEA LETI reçoit le 3ème prix.

11 Octobre 2013

Pour la troisième année consécutive, le prix FIEEC / F2I de la recherche appliquée a été remis à trois chercheurs (ou équipes de chercheurs), lors des Rendez‐vous Carnot, jeudi 10 octobre 2013. Ce prix récompense des travaux de recherche qui, à travers un partenariat avec une PME/ETI, ont contribué à générer de la croissance et des emplois sur le territoire.

Le troisième prix a été remis à Christelle Godin, ingénieur‐chercheur expert à l’institut Carnot CEA LETI, docteur et titulaire d’une habilitation à diriger les recherches (HDR). Ses travaux ont contribué à développer des solutions de fusion de données pour l’analyse du mouvement destinées à des applications grand public. MOVEA a été créé en 2007, sur la base de brevets de l’institut Carnot CEA LETI, au moment où les premiers objets grand public comme la Wii commençaient à intégrer la capture de mouvement que l’on retrouve aujourd’hui dans les smartphones, les tablettes, télécommandes, manettes de jeu… MOVEA est une entreprise grenobloise de 41 personnes qui génère un chiffre d’affaires de 2,4 M€.

Le second prix récompense 3 chercheurs du laboratoire de Génie Electrique de Paris (LGEP) : Olivier
Schneegans, ingénieur Supélec et docteur en physique, Pascal Chrétien, ingénieur d’étude, Frédéric Houzé,
ingénieur Supelec et docteur en physique. Sur la base des travaux de thèse d’Olivier Schneegans, ils ont développé ensemble le « Résiscope », dispositif original qui réalise des cartographies de résistance électrique locale à partir d’un microscope à force atomique. Ces travaux sont valorisés par deux PME : Scientec, spécialisée dans la distribution d’équipements scientifiques dédiés à l’analyse de surface et à la spectroradiométrie et Concept scientifique Instruments (CSI), PME d’instrumentation issue de l’activité R&D de Scientec.

Le premier prix a été attribué à Jean‐Yves Chapelon, chercheur et directeur de recherche à l’INSERM, directeur du LabTAU (Laboratoire Thérapie et Applications des Ultrasons), unité mixte INSERM, affiliée à l’université de Lyon et au centre de lutte contre le cancer Léon Bérard à Lyon. Sa collaboration avec la société EDAP‐TMS a permis de développer un dispositif médical pour détruire les tumeurs par ultrasons focalisés de haute intensité avec pour application principale le traitement localisé de la prostate, pour les patients porteurs de tumeur cancéreuse ne relevant pas de la chirurgie radicale. Ce dispositif est commercialisé par la société EDAP‐TMS, société lyonnaise de 100 personnes réalisant un chiffre d’affaires de 17,7 M€.

Lire le communiqué de presse