Un nouveau test rapide et de faible coût pour diagnostiquer les sous-types de lymphomes et cibler le traitement

Il existe plus de trente sous-types de lymphomes. Les plus fréquents sont les lymphomes diffus à grandes cellules (DLBCL) qui touchent entre 3000 et 4000 patients chaque année en France. Les DLBCL peuvent être classés en deux sous-types majeurs: ABC et GCB de pronostic différent. Il est pourtant essentiel de savoir distinguer ces tumeurs pour améliorer la prise en charge des patients DLBCL. À l’heure actuelle, ces sous-types ne peuvent pas être différenciés sur des critères morphologiques classiques au moment du diagnostic. Les techniques d’analyse globale des profils d’expression génique de type microarray, méthode de référence pour les différencier, est difficilement transposable au diagnostic de routine et les approches alternatives de type immunohistochimie sont peu fiables.

L’avancée scientifique / technologique

La classification des lymphomes diffus à grandes cellules en ABC et GCB a été établie par un laboratoire américain du National Institute of Health (NIH). Le laboratoire INSERM U918 (Centre Henri Becquerel à Rouen) de l’institut Carnot CALYM (www.calym.org) a développé une méthode robuste, simple et peu coûteuse de classification qui permet de transposer la méthode américaine en un produit compétitif sur le marché des tests compagnons.
Ce test diagnostique innovant est breveté. Il est basé sur une méthode de génétique moléculaire et permet de diagnostiquer les sous-types de lymphomes et de cibler le traitement.
 

Avantage concurrentiel apporté aux acteurs économiques

Ce test est simple et rapide dans sa mise en œuvre et il fait appel à des réactifs et équipements standard, ce qui le rend utilisable dans de nombreux laboratoires. Son grand intérêt pour le diagnostic de routine est que le résultat peut être obtenu en moins de 24h, et pour moins de 5 euros par patient. Ce test pourrait également être appliqué à la stratification des patients inclus dans les essais cliniques afin d’orienter le choix des traitements et permettre la généralisation des thérapies ciblées, notamment pour les patients DLBCL.

Contacts :
Institut Carnot CALYM : Philippe RUMINY, PhD – philippe.ruminy@chb.unicancer.fr

                                     Pr. Fabrice JARDIN – fabrice.jardin@chb.unicancer.fr

 

Revenir à la page de présentations du show-room des 10 ans des instituts Carnot